Marchés français ouverture 4 h 50 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    +73,67 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 646,99
    -109,87 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 643,94
    -283,82 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    25 040,41
    +533,48 (+2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    603,39
    -76,52 (-11,25 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

France: le gouvernement entend accélérer la campagne vaccinale contre le Covid-19

·2 min de lecture

Critiqué pour la lenteur de sa campagne vaccinale contre le Covid-19, le gouvernement veut accélérer le processus ont assuré plusieurs ministres.

Le gouvernement français entend accélérer la campagne vaccinale contre le coronavirus, ont assuré dimanche plusieurs ministres dans le sillage de leur collègue de la Santé Olivier Véran, en réponse aux demandes d'Emmanuel Macron et aux critiques sur un démarrage jugé poussif. Une semaine après le début de la campagne de vaccination, seules quelques centaines de personnes âgées ont pour l'instant reçu une injection en France, où la vaccination n'est pas obligatoire et soumise à un consentement.

"L'accélération demandée par le président est déjà engagée", déclare dans Le Parisien Dimanche le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, en référence aux propos d'Emmanuel Macron dans ses voeux aux Français : "Je ne laisserai pas une lenteur injustifiée s'installer pour de mauvaises raisons."

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, lui a fait écho sur BFMTV. "Est-ce que nous devons aller plus vite ? La réponse est oui", a-t-il dit. "Nous allons accélérer la politique vaccinale".

Plusieurs dizaines de membres du personnel soignant ont commencé à se faire vacciner samedi à l'Hôtel-Dieu à Paris. A partir de lundi, les soignants âgés de 50 ans et plus qui le souhaitent pourront les imiter dans les centres disposant de vaccins, conformément à l'annonce en ce sens faite cette semaine par Olivier Véran.

"Il faut vacciner tous les soignants dans les plus brefs délais, y compris les médecins de ville", a estimé dimanche sur franceinfo le président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), Jean-Paul Ortiz.Le ministre de la Santé a en outre promis la mise en place "avant début février" de centres de vaccination en ville "pour les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus, etc."

Lire aussi

La vaccination dans les pharmacies envisagée

Selon Gabriel Attal, 500.000 doses vaccinales ont déjà été reçues et 500.000 doses supplémentaires arriveront chaque début de semaine. "On ne juge pas le succès d'une campagne vaccinale de six mois[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi