France / Eco : bilan de l'opération ATHENA contre les transferts illicites de capitaux

Les Douanes françaises ont participé, fin octobre, à une opération internationale de lutte contre les transferts illicites de capitaux, qui a permis de détecter 9 millions d'euros non déclarés et 120 millions d'euros déclarés circulant à travers l'Union européenne. L'opération "ATHENA III" a été lancée à l'initiative du Danemark, dans le cadre de sa présidence de l'Union européenne, avec l'appui de la France et de l'Espagne. Les autorités de 34 pays étaient concernées, ainsi qu'Europol, Interpol et la Commission européenne.

"L'opération visait non seulement à lutter contre les transferts physiques illicites de capitaux mais aussi à s'assurer ainsi du respect des législations nationales et européennes relatives à la déclaration et au transport de capitaux. Cette opération s'est traduite par des contrôles renforcés aux frontières terrestres, portuaires et aéroportuaires", explique la Direction Générale des Douanes.

En France, l'opération a conduit à une forte mobilisation des services douaniers en coopération l'Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OCRGDF). 36 manquements à l'obligation déclarative (MOD) faite aux voyageurs, de déclarer les transports de capitaux d'un montant supérieur à 10.000 euros, ont été constatés, pour un montant de 1,5 million d'euros. Ces chiffres sont en hausse de 9% en nombre et 26% en valeur par rapport à ATHENA II.