La bourse ferme dans 7 h 58 min
  • CAC 40

    6 068,62
    -17,40 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 529,21
    -20,08 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 819,40
    -1,80 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 105,39
    -936,49 (-4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    433,66
    -16,40 (-3,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,48
    -0,28 (-0,25 %)
     
  • DAX

    13 110,89
    -120,93 (-0,91 %)
     
  • FTSE 100

    7 303,82
    -19,59 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 804,60
    -244,87 (-0,91 %)
     
  • HANG SENG

    21 982,75
    -436,22 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2180
    -0,0005 (-0,04 %)
     

France: à Matignon, Borne dédie son parcours «à toutes les petites filles»

Élisabeth Borne, 61 ans, s'est exprimée depuis l'hôtel de Matignon, ce lundi 16 mai, après sa nomination à la tête du gouvernement français par le président Macron. La nouvelle Première ministre avait à ses côtés Jean Castex, comme le veut la tradition.

La passation de pouvoirs avec le Premier ministre sortant Jean Castex, qui avait présenté sa démission au chef de l'État dans l'après-midi, s'est déroulée peu après 19h30 (heure de Paris).

Élisabeth Borne a salué Édith Cresson, seule femme à avoir exercé ces fonctions entre 1991 et 1992, et dédié sa propre nomination « à toutes les petites filles ». « Allez au bout de vos rêves » a-t-elle dit.

Côté politique, la nouvelle Première ministre française a déclaré vouloir « agir plus vite et plus fort » sur le front du climat. Mais au préalable, elle a longuement rendu hommage à son prédécesseur.

Nous partageons la conviction que les politiques publiques doivent se bâtir dans le dialogue. Le dialogue avec les élus, avec les partenaires sociaux, avec les associations, avec lesquels nous avons travaillé sans relâche tous ces derniers mois. Et puis, même si nous venons de familles politiques différentes, je pense que nous sommes également attachés à l'intérêt général, à la cohésion de notre pays, à l'égalité des chances, et ça j'ai pu le mesurer, notamment dans les projets que nous avons portés ensemble pour la jeunesse. Alors vous pouvez compter sur moi pour poursuivre dans cette voie, face aux nombreux défis que tu as rappelés, qui sont devant nous. Je pense notamment à la situation internationale, mais aussi au défi climatique et écologique. Je suis convaincue que nous pourrons le faire en associant encore davantage les forces vives de notre territoire, parce que c'est bien au plus près des Français qu'on trouvera les bonnes réponses.

Castex ému

Suite à un échange à deux dans le bureau du Premier ministre, c'est Jean Castex qui a pris la parole en premier dans la cour de Matignon. L'Agence France-Presse l'a décrit « ému comme rarement ».

« Je ferai en ce qui me concerne un pas de côté, en sortant de la vie politique nationale dans laquelle je ne suis finalement entré qu'un peu par effraction en juillet 2020 », a-t-il confié devant les personnels.

Dans ce contexte du Covid, « j'ai essayé (...) de mener le bateau dans des circonstances tout à fait exceptionnelles, avec un seul objectif : protéger, apaiser, expliquer, rassembler, fédérer », a-t-il lancé.

J'ai confiance, chère Elisabeth ; d'abord, permets-moi de te le dire, en toi. Car je te connais ! J'ai pu, je veux le dire à la nation, observer tes immenses qualités de droiture, d'intégrité, de compétence, de volontarisme, ton aptitude certaine à relever les grands défis, que le président de la République a soumis au peuple français, à l'occasion de l'échéance majeure qu'est l'élection présidentielle. La transition écologique, l'égalité des territoires, l'aspiration à la justice et à l'égalité ; toutes ces valeurs que tu as, ancrées, en toi-même.

►Lire aussi : Élisabeth Borne nommée Première ministre en remplacement de Jean Castex

Feuille de route

Après avoir rendu hommage à Jean Castex sur Twitter, le président Emmanuel Macron a pour sa part salué l'arrivée d'Élisabeth Borne à Matignon. Et de rappeler les priorités qu'il lui assignait.

Le chef de l'État estime que la Première ministre devra plancher à ses côtés sur l'écologie, la santé, l'éducation, le plein-emploi, la renaissance démocratique, l'Europe et enfin la sécurité.

Édouard Philippe, puis Jean Castex, présentaient tous deux le profil d'élus venant de la droite (Les Républicains), mais sans aucune expérience gouvernementale. Mme Borne en a une, et vient de la gauche.

►Lire aussi : Élisabeth Borne Première ministre française, l'opposition lance les hostilités

Analyse

Élisabeth Borne est une ministre promue au sein de la Macronie, pour la plupart des Français. On n'est pas allé chercher un symbole, quelqu'un qui viendrait comme un renfort avec une identité politique forte, soit de droite, soit de gauche.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles