La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9802
    -0,0017 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 697,97
    -146,56 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    +0,25 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

France: le déficit commercial se creuse à 14,5 milliards d'euros en juillet

La balance commerciale de la France s'est à nouveau dégradée en juillet, son déficit atteignant 14,5 milliards d'euros, contre 13,1 milliards en juin, ont rapporté jeudi les douanes.

Les importations, poussées par la hausse de la facture énergétique, se sont élevées à 63,3 milliards d'euros et ont progressé plus vite que les exportations, qui ont atteint 48,7 milliards, précisent les douanes dans leur communiqué.

Sur trois mois glissants, une mesure fréquemment retenue pour lisser les aléas ponctuels, le déficit commercial s'est creusé de 0,5 milliard d'euros, passant de 13,5 milliards à 14 milliards d'euros.

Le déficit des transactions courantes, qui inclut les services, s'est également creusé en juillet, à 5,3 milliards d'euros, contre seulement 1,5 milliard au mois de juin, a rapporté de son côté la Banque de France.

L'excédent des services se réduit à 5,6 milliards d'euros contre 7,1 milliards d'euros. L'excédent des services de voyage est en recul à 1,5 milliard, contre 1,7 milliard, malgré l'excellente saison touristique enregistrée par la France cet été.

Enfin, le compte financier du pays enregistre des sorties nettes de capitaux pour 12,7 milliards d'euros.

Dans le détail, les douanes précisent que la facture énergétique a augmenté de 0,4 milliard d'euros en juillet, "dans le sillage de la hausse des importations en électricité et de pétrole raffiné".

Le déficit des biens d'investissement s'établit à 3,2 milliards d'euros, légèrement moins qu'en juin, à cause d'un ralentissement des importations, tandis que celui des échanges de biens de consommation est resté stable, à 0,8 milliard.

Enfin, le déficit des biens intermédiaires diminue très légèrement à 2,8 milliards.

boc/uh/vk