La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    31 202,09
    +1 311,89 (+4,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

La France comptera 500 centres de vaccination d'ici deux semaines, affirme Gabriel Attal

·2 min de lecture

Le gouvernement décide de passer la seconde dans sa campagne de vaccination pour le moins mouvementée. Alors que la lenteur du rythme de vaccination place l'exécutif sous le feu des critiques, le pays devrait accélérer la cadence dans les semaines à venir. La France sera ainsi dotée, dans deux semaines, de 500 centres dédiés hors hopitaux, a précisé mercredi 6 janvier le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Nous ouvrons 100 centres destinés à la ville (cette semaine, NDLR). Ce n'est qu'un début: nous en ouvrirons 300 la semaine prochaine et 500 celle d'après", a déclaré le représentant du gouvernement à l'issue du premier Conseil des ministres de l'année. "Le président de la République a indiqué 500 à 600 centres dans les prochaines semaines, c'est-à-dire 5 à 6 par département", a-t-il rappelé. En outre, "le nombre d'hôpitaux qui permettent de vacciner des soignants a été multiplié par trois ce matin" et "va continuer à monter en puissance", a ajouté Gabriel Attal.

À lire aussi — L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination

A propos du vaccin Pfizer/BioNTech, Gabriel Attal a précisé que la France aurait "ce soir un total d'un million de doses" et recevrait "500.000 doses supplémentaires par semaine". Pour le vaccin du laboratoire américain Moderna, validé mercredi par l'Agence européenne des médicaments (EMA), "la Haute autorité de santé rendra son avis très rapidement, ce qui nous permettra également d'être approvisionnés pour ce vaccin à raison de 200.000 doses sur le premier mois puis de 500.000 doses par mois", a précisé le porte-parole du gouvernement.

Le gouvernement entend "mener efficacement" la campagne de vaccination "et le président de la République a à nouveau été très clair sur ce point: nous n'avons qu'une option sur la table, celle de réussir", a-t-il aussi rapporté.

"Cette campagne de vaccination, nous la réussirons avec les élus", a lancé M. Attal, en rappelant que cette campagne a été "élaborée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Donald Trump est plus désespéré que jamais et les Américains devraient être 'à la fois enragés et terrifiés', selon sa nièce
Vaccination, restrictions, bilan sanitaire... Ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex
Le récit de la folle journée qui a conduit les partisans de Donald Trump à envahir le Congrés
Julian Assange va rester en prison, a décidé la justice britannique
L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination