Marchés français ouverture 58 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1898
    -0,0027 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    28 702,88
    -395,41 (-1,36 %)
     
  • BTC-EUR

    42 369,77
    +579,52 (+1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 019,95
    +76,77 (+8,14 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Comment la France bat tous les records de déficit automobile

·2 min de lecture

La France a encore battu ses records de déficit commercial automobile à 15,4 milliards d'euros en 2020. En cause: la catastrophique désindustrialisation du pays, accélérée par la politique gouvernementale.

L’automobile française cumule tous les records négatifs. en Europe sur les véhicules, l’Hexagone cumule aussi les déficits records du commerce extérieur. Le de l'industrie automobile tricolore a atteint un nouveau déficit historique de 15,4 milliards d’euros en 2020, selon les chiffres dévoilés vendredi par le gouvernement. Soit encore pire que le solde négatif abyssal de 2019 (-15,3 milliards).

Deuxième poste déficitaire du commerce français

C’est letricolore pour les produits manufacturés, derrière l'électronique-optique et informatique (-18,7 milliards) et ex aequo avec le textile-habillement. C'est le troisième si on compte les hydrocarbures (-27 milliards y compris le pétrole raffiné). Le commerce extérieur tricolore a affiché l'an dernier un déficit total de 65,2 milliards d'euros (en comptant les armements), de 82,1 milliards sans le matériel de défense. Une Bérézina absolue.

Les importations de véhicules et de composants pour véhicules dans l'Hexagone ont atteint 55,8 milliards d’euros en 2020, tandis que les exportations se sont montées à peine à 40,4 milliards. Le comble pour un des pays créateurs de l’automobile (avec l’Allemagne), dont la production a longtemps été le fer de lance et la fierté de l’industrie tricolore! Au milieu des années 2000, l'excédent commercial de l'automobile française tournait encore autour de… dix milliards d’euros...

Effondrement structurel du "made in France"

Le plongeon structurel du commerce extérieur automobile s'explique par une baisse de la production automobile française. Celle-ci s'est effondrée de 40% l'an passé à 1,3 (ou un peu plus) million de véhicules selon des statistiques provisoires, soit un retour au score du début des années 1960. La production espagnole a reculé dans le même temps de 20% seulement, l’allemande de 25% (voitures particulières), la britannique de 30%. La pandémie n'explique pas à elle seule ce déclin.

Le mouvement est autrement plus profond La France a vu sa production chuter carrément de 6[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi