Marchés français ouverture 8 h 49 min
  • Dow Jones

    33 550,27
    -68,61 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 092,85
    +29,24 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    32 371,90
    +56,85 (+0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0509
    -0,0067 (-0,63 %)
     
  • HANG SENG

    17 611,87
    +144,97 (+0,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 026,08
    +126,91 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    562,03
    -0,62 (-0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 274,51
    +0,98 (+0,02 %)
     

France-Australie : le XV de France l’emporte pour son dernier match de préparation avant la Coupe du monde

La célébation de l’essai de Damian Penaud, le 27 août 2023 au Stade de France.
La célébation de l’essai de Damian Penaud, le 27 août 2023 au Stade de France.

RUGBY - Le XV de France est en forme à douze jours du début du mondial à domicile. Les joueurs de Fabien Galthié ont battu l’Australie 41 à 17 ce dimanche 27 août pour leur dernier match de préparation avant la Coupe du monde de rugby.

Les Bleus ont fait lever le stade de France dès la 7e minute avec un essai de Jonathan Danty. En deuxième mi-temps, les Français ont enchaîné les actions et marqué trois nouveaux essais grâce à Damian Penaud à la 57e, Gabin Villière cinq minutes plus tard, et de nouveau Damian Penaud à la 74e minute.

Sans oublier les 4 pénalités et trois transformations marquées par Thomas Ramos, qui ont permis de creuser l’écart, puis les deux pénalités de Melvyn Jaminet en fin de match. Mais si le fond est là, il a parfois fallu occulter la forme.

Notamment en première période, où les Bleus ont souvent été brouillons, voire carrément maladroits. À moins de deux semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde, le 8 septembre face aux All Blacks, tout n’est pas parfait. Loin de là.

Des Bleus un peu brouillons

Fabien Galthié et son staff n’auront certainement pas apprécié le premier essai australien, avec une montée hasardeuse de l’arrière Thomas Ramos, qui a ouvert grand la porte à l’ailier Mark Nawaqanitawase (13e). Les deux touches perdues (sur 17) laisseront également un arrière-goût amer à l’encadrement tricolore, comme les douze pénalités concédées.

Gabin Villière a ainsi alterné le bon offensivement, avec son septième essai en Bleu, et le moins bon défensivement, avec notamment deux ballons perdus. Heureusement, il y a également de bonnes choses à retenir dans ce match de reprise pour les cadres : Damian Penaud a inscrit son 28e essai international tandis que Thomas Ramos a su se montrer efficace au pied (85 % de réussite à 6 sur 7, dont quatre pénalités).

La troisième ligne de combat, portée par un Grégory Alldritt toujours aussi indispensable et un François Cros de gala (18 plaquages), a répondu présent. Tout comme le pilier gauche Jean-Baptiste Gros (8 plaquages) et le centre Gaël Fickou. L’entrée des finisseurs, dès la 48e minute, a également apporté un peu de fraîcheur, notamment le talonneur Peato Mauvaka ou le deuxième ligne Romain Taofifenua.

« Il va falloir monter d’un cran à tous les niveaux »

« On a eu une première mi-temps assez compliquée, les Australiens ont fait pas mal de fautes mais du coup ça nous a ralenti. On n’était pas satisfaits du contenu, ce qu’on a mieux fait en deuxième mi-temps », a reconnu le capitaine Antoine Dupont au coup de sifflet final. « On va avoir quelques jours pour se reposer et revenir plein de fraîcheur, d’enthousiasme et de préparation pour préparer le match contre les All Blacks. »

Fabien Galthié, lui, ne veut pas se reposer sur ses lauriers : « Il y a eu une bonne complémentarité des finisseurs qui ont apporté une bonne énergie. On a de quoi travailler, maintenant on va basculer sur la compétition. C’était un match de préparation, cela permet de nous roder mais maintenant on passe à autre chose et on se met en mode compétition. Il va falloir monter d’un cran à tous les niveaux. »

Le XV de France se rassure donc contre les Wallabies avant le match d’ouverture de la Coupe du monde contre les All Blacks de Nouvelle-Zélande le 8 septembre prochain.

À voir également sur Le HuffPost :

Cyclisme : les coureurs du Tour du Benelux mettent pied à terre pour protester contre la dangerosité du parcours

Mondiaux d’athlétisme : les cadres de la fédération convoqués par Amélie Oudéa-Castéra après le fiasco