La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    6 364,11
    +75,78 (+1,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 999,00
    +46,55 (+1,18 %)
     
  • Dow Jones

    34 237,72
    +216,27 (+0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,2140
    +0,0056 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 837,50
    +13,50 (+0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    41 679,52
    -221,15 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 409,81
    +51,24 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,06
    +1,24 (+1,94 %)
     
  • DAX

    15 355,76
    +156,08 (+1,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 031,38
    +68,05 (+0,98 %)
     
  • Nasdaq

    13 345,76
    +220,77 (+1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 153,82
    +41,32 (+1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4091
    +0,0039 (+0,28 %)
     

France: Vers une aide aux PME et ETI saines mais endettées en post-crise

·2 min de lecture

Alors que le gouvernement se prépare à déconfiner le pays à la mi-mai, Bercy travaille actuellement sur un dispositif de soutien aux PME et ETI qui se sont endettées durant la crise.

Les services de Bercy travaillent à définir un nouveau dispositif de soutien pour les PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) dont la situation est fondamentalement saine mais risquant d'être confrontées à un "mur" des dettes accumulées du fait de la crise sanitaire, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

"Nous ne laisserons tomber aucune entreprise saine dans le pays", a assuré Bruno Le Maire à la presse, après une réunion avec des professionnels du tourisme et de l'hôtellerie-restauration dans la matinée à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). "Toutes les entreprises qui continueront à rencontrer des difficultés parce qu'elles ont un mur de dette devant elles alors qu'elles sont saines, elles seront accompagnées et nous travaillons sur un dispositif spécifique qui sera simple et puissant", a-t-il ajouté.

Lire aussi

"Quoi qu'il en coûte"

En pratique, le dispositif, qui devrait être précisé d'ici deux ou trois semaines, associera un repérage précoce de ces entreprises "département par département", un accompagnement avec un interlocuteur unique et "des réponses financières adaptées nouvelles", a expliqué le ministre.

La France ne doit pas "perdre des entreprises (...) qui sont parfaitement saines mais qui ont accumulé les dettes depuis des mois et qui ne savent tout simplement pas comment s'en sortir", a insisté Bruno Le Maire.

A l'approche de la réouverture progressive annoncée de nombreux commerces et autres activités soutenues "quoi qu'il en coûte" depuis le début de l'épidémie de COVID-19, le gouvernement s'attache à rassurer sur sa volonté de n'éteindre que très progressivement les différents dispositifs d'aide aux entreprises.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi