Publicité
Marchés français ouverture 6 h 25 min
  • Dow Jones

    36 204,44
    -41,06 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 185,49
    -119,54 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    32 822,36
    -408,91 (-1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 646,05
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    38 422,86
    +919,06 (+2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    858,03
    -0,68 (-0,08 %)
     
  • S&P 500

    4 569,78
    -24,85 (-0,54 %)
     

France-Afrique du Sud: pour 54% des Français, l'arbitre Ben O'Keeffe est responsable de l'élimination des Bleus

La Coupe du monde est finie pour Ben O'Keeffe qui, conformément à son souhait exprimé avant les demi-finales, aura tout le loisir d’encourager les All Blacks en tribunes ou devant son téléviseur, Wayne Barnes ayant été désigné pour arbitrer la finale de la compétition. Il est toujours question, en revanche, de son arbitrage controversé lors de France-Afrique du Sud (28-29), en quart de finale.

Dans un sondage Odoxa pour RTL et Winamax, 54% des Français interrogés lui attribuent une lourde part de responsabilité dans l’élimination prématurée de l’équipe de France. Une majorité de Français estime que son arbitrage a privé les Bleus d’une qualification dans le dernier carré de la Coupe du monde qu’ils disputaient à domicile. Ils sont même 70% à le penser chez les amateurs de rugby.

"Pas de fumée sans feu"

Ben O’Keeffe a cristallisé une partie de la frustration et de l’amertume ressentie par les joueurs et les supporters français après la courte défaite contre les Springboks. La permissivité de son arbitrage sur le jeu au sol a été pointée du doigt, tout comme la légalité du contre de Cheslin Kolbe sur la transformation de Thomas Ramos, alors que le Sud-Africain - plusieurs vidéos l’ont montré - était parti avant le coup de pied, ce que l’arbitre n’a pas souhaité vérifier.

Plusieurs décisions litigieuses consécutives ont fini par agacer les Bleus durant la rencontre, notamment en fin de match. Ce qui avait fait dire à Antoine Dupont, d’ordinaire plutôt mesuré, que l’arbitre n’avait pas été, selon lui, "au niveau de l’enjeu". S’exprimant dans les colonnes de Midi Olympique cette semaine, le deuxième ligne Romain Taofifenua ne semblait pas apaisé.

"Il n’y a pas de fumée sans feu", a-t-il insinué, tout en soulignant que les Bleus ne pouvaient s’en prendre qu’à leurs propres erreurs.

Et c’est là que l’opinion des Français diffère, puisqu’ils sont 66% à considérer que les joueurs de l’équipe de France n’ont rien à se reprocher, et plus nombreux encore (84%!) à penser que Fabien Galthié et son staff ont fait les bons choix.

Article original publié sur RMC Sport