La bourse ferme dans 8 h 30 min
  • CAC 40

    5 902,99
    +120,34 (+2,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 763,24
    +93,70 (+2,55 %)
     
  • Dow Jones

    31 802,44
    +306,14 (+0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 694,40
    +16,40 (+0,98 %)
     
  • BTC-EUR

    45 138,50
    +2 422,21 (+5,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 080,47
    +56,27 (+5,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,55
    -0,50 (-0,77 %)
     
  • DAX

    14 380,91
    +460,22 (+3,31 %)
     
  • FTSE 100

    6 719,13
    +88,61 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    12 609,16
    -310,99 (-2,41 %)
     
  • S&P 500

    3 821,35
    -20,59 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    29 027,94
    +284,69 (+0,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 574,18
    +33,35 (+0,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3878
    +0,0056 (+0,40 %)
     

La France accélère pour développer son propre ordinateur quantique

·2 min de lecture

Emmanuel Macron va dévoiler jeudi la stratégie de la France pour développer son propre ordinateur quantique, supercalculateur du futur qui fait l'objet d'une course à l'échalote mondiale. Au total, le plan prévoit 1,8 milliard d'euros de financement sur cinq ans pour garder le souveraineté technologique sur ce projet crucial.

La France va sortir le carnet de chèque pour développer l'ordinateur du futur. En déplacement sur le campus de Saclay, en région parisienne, jeudi, Emmanuel Macron va dévoiler la "stratégie quantique" de la France. Dans l'un des plus grands centres de recherche du pays, le président de la République va détailler un plan sur cinq ans pour développer l’ordinateur quantique, nouveau genre de supercalculateur qui fait saliver les chercheurs du monde entier. "La France n'est pas en retard mais si on ne prend pas le train dès maintenant, on le sera", fait savoir l'Élysée, qui veut tout faire pour garder la main sur une technologie "stratégique".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un ordinateur pour entrer dans le futur

L’Élysée vise la place de numéro 3 mondial de la recherche quantique, derrière les États-Unis et la Chine, qui dépensent déjà des fortunes dans ce domaine. Pour y parvenir, un plan stratégique sur cinq ans est sur la table, avec une enveloppe totale de 1,8 milliard d'euros. L'État contribuera à hauteur d'un milliard d'euros, soit 200 millions par an jusqu'en 2025, contre 60 millions aujourd'hui. La moitié des crédits passera par le biais du Programme d'investissements d'avenir, l'autre via les organismes de recherche comme le CNRS, le CEA et l'Inria.

Objectif : accélérer la conception de l’ordinateur quantique, présenté par Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique, comme la "nouvelle frontière technologique". Ce supercalculateur utilise le...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :