La bourse ferme dans 4 h 59 min
  • CAC 40

    6 734,72
    +1,03 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 195,90
    +7,09 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1627
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 800,20
    +3,90 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    53 895,69
    +1 035,96 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,53
    +0,77 (+0,92 %)
     
  • DAX

    15 597,12
    +54,14 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 243,21
    +38,66 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0005 (-0,04 %)
     

France 2030: le big-bang de l'innovation attend son mode d'emploi

·2 min de lecture

Le président de la République a détaillé à plaisir les multiples projets qui pourront être financés par le nouveau programme "France 2030". Mais les entreprises attendent d’en savoir davantage sur la méthode de distribution des fonds.

Depuis les tréfonds de "l’exploration des grands fonds marins" jusqu’à la volonté de faire en sorte que "nous prenions toute notre part dans la nouvelle aventure spatiale", en passant par la terre ferme et l’accompagnement d’une nouvelle révolution agricole: pendant une heure et demie, mardi 12 octobre, Emmanuel Macron a retrouvé ses envolées de campagne et ses accents messianiques, en dessinant les contours de son plan d’investissement . Les montants affichés ne font non plus dans la modestie: une enveloppe de plus de 30 milliards d’euros est ouverte pour l’innovation tous azimuts, auxquels s’ajoutent les 20 milliards du quatrième programme d’investissement d’avenir (PIA) annoncé en début d’année.

Lire aussi

Si le président de la République s’est fait le plaisir de détailler la liste des projets rendus possible, depuis l’avion bas carbone qui devra prendre son envol dans moins de dix ans jusqu’à la conception de mini-réacteurs nucléaires, il est en revanche resté imprécis sur la méthode pour porter ces ambitions. "La gouvernance sera finalisée d’ici à la fin de l’année", a-t-il expliqué. En promettant un "changement profond" et l’impulsion d’un "esprit commando" en rupture avec les mauvaises habitudes actuelles: "On met quatre à cinq fois plus de temps à distribuer les crédits que dans d’autres pays, a-t-il lancé. Et c’est un défaut mortel. Faire de la bonne science avec six mois de retard, cela ne sert à rien".

Un constat partagé par les entreprises. "La mise en exécution des actuels programmes d’innovation, comme l’arrivée de fonds: tout cela est trop lent et trop compliqué aujourd’hui", note ainsi Alexandre Saubot, président de France Industrie, qui regroupe notamment 26 fédérations professionnelles.

Difficulté d'exécution

Du CAC 40 aux jeunes pousses, les entreprises attendent donc d’en savoir davantage, au plus vite, sur ce point essentiel de la méthode. "La politique en matière d’innovation, plus que toute autre, est un art tout en exécution", estime ainsi l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles