La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1346
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 975,41
    -702,72 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Françoise Fabian lève le voile sur l'origine de sa célèbre mèche blanche

·2 min de lecture

Ce mercredi 1er décembre, Françoise Fabian profitait de son passage sur le plateau de C à vous pour révéler l'origine de sa célèbre mèche blanche. Une caractéristique physique loin d'être anodine puisqu'apparue à la suite d'un évènement particulièrement traumatisant.

Des confidences poignantes. Invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de C à vous, Françoise Fabian est revenue sur le décès de son père, un évènement traumatisant à l’origine de sa célèbre mèche blanche. Et pour cause, la comédienne a révélé avoir « euthanasié son père ». Et d’ajouter, en désignant sa chevelure du doigt, « le lendemain, j’avais une mèche blanche comme ça ».

« Il m’a embrassée sur les lèvres et il est mort »

« Je veux défendre l’euthanasie. L’euthanasie choisie », a poursuivi l’actrice de 88 ans. Alors que l’euthanasie active reste à ce jour interdite en France, Françoise Fabian a accepté de revenir sur les derniers jours de son père, Marcel Cortès, et sur la terrible souffrance de ce dernier. Impuissante face à la douleur de cet homme qu’elle aimait tant, l’artiste se souvient d'avoir été dans « un état de désespoir total » alors que ce dernier n’était plus capable de parler ni de bouger, « sauf les mains ». « Je ne lui ai plus donné de médicament. Au bout de trois jours il était mort. J’ai supprimé les médicaments. On lui donnait des médicaments pour supporter les médicaments qui le faisaient durer », souffle-t-elle. Une décision que l’actrice, soulagée d’avoir pu offrir une mort digne à son père, ne regrette en rien. « Il m’a prise dans ses bras, il a fermé ses yeux, il m’a embrassée sur les lèvres et il est mort »,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles