Marchés français ouverture 6 h 51 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 845,02
    -1 829,73 (-4,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,43
    -52,42 (-4,93 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

François Fillon règle ses comptes avec LR

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Un accord a été trouvé entre l’ancien candidat à la présidentielle 2017 et le parti, qui lui réclamait le remboursement de 124.000 euros de dépenses retoquées par la Commission des comptes de campagne.

Il aura fallu plus de quatre ans pour que François Fillon solde enfin son différend financier avec LR. La dernière somme en jeu - 124.310 euros - n’était pourtant pas très élevée au regard des 13,8 millions dépensés pour la présidentielle 2017. Mais l’ancien Premier ministre traînait des pieds. Après plusieurs courriers d’avocats et échanges aigres-doux avec le trésorier Daniel Fasquelle, ce dernier nous indique qu’"une solution a été trouvée" et que "cela devrait aboutir". Joint par texto, confirme: "nous avons trouvé un accord avec LR, je n’ai pas de commentaire." L’épilogue d’un long bras de fer.

Cette querelle de gros sous trouve son origine dans un prêt de cinq millions d’euros accordés par le parti à François Fillon. Dans un premier temps, ce dernier n’a remboursé que 4,825 millions. La différence correspond, d’une part, à 124.310 euros de dépenses retoquées par la Commission chargée de contrôler les comptes de campagne, la CNCCFP, estimant qu’elles ne pouvaient donner lieu à remboursement par l’Etat. Il faut y ajouter, d’autre part, une retenue de 50.000 euros, infligée par la CNCCFP, "dans la mesure où le compte ne comportait pas, comme l’exige la loi, une description exacte de la totalité des dépenses relatives à l’élection et que le candidat avait bénéficié de concours en nature prohibés".

Fillon a d’abord estimé qu’il n’avait pas à rembourser ces 174.310 euros au parti. Pourtant, la commission a fait savoir que la "sanction" de 50.000 euros représente "une charge personnelle du candidat". Suite à plusieurs relances, il finira par s’acquitter de cette somme tout en continuant à refuser de régler les 124.310 euros restants. Après avoir étudié le dossier avec un avocat, LR a jugé qu’il pouvait en prendre une partie à sa charge et a fini par trouver un compromis avec Fillon. En attendant le règlement définitif, le parti n’a pas souhaité nous donner les détails chiffrés.

La cagnotte de Force Républicaine

Cet épisode délicat fait suite à de premières friction[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles