La bourse ferme dans 6 h 41 min
  • CAC 40

    6 377,10
    -8,41 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 022,16
    -12,09 (-0,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 836,40
    +5,10 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    47 980,18
    -93,68 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 558,73
    +122,95 (+8,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,37
    +0,47 (+0,72 %)
     
  • DAX

    15 379,59
    -20,06 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 143,18
    +13,47 (+0,19 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,4096
    +0,0106 (+0,76 %)
     

François Fillon « ministre pipi » : pourquoi ce surnom lui a été attribué

·1 min de lecture

L’ancien président de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, ne pourrait avoir de mots plus durs contre François Fillon. Dans l'ouvrage Histoire secrète de la droite française des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme – qui compile deux de leurs ouvrages, La Haine et Apocalypse – publié le 24 mars dernier, les lecteurs découvrent tout le mal que pense le fils de Michel Debré du candidat malheureux de la présidentielle de 2017. « Vous savez comment je l’appelais, lorsque je présidais l’Assemblée ? (de 2002 à 2007, ndlr) Le "ministre pipi !" », se souvient Jean-Louis Debré. « Dès que, dans l’Hémicycle, il y avait un débat un peu violent, il s’en allait. Ou il avait un problème de prostate, ou il fuyait ! », ironise-t-il.

Lorsque Nicolas Sarkozy était à la tête de l’État, Jean-Louis Debré lui a d’ailleurs confié ne pas savoir « comment [il faisait] pour travailler avec Fillon », qui était son Premier ministre. « Il est toujours indécis, on ne sait pas ce qu’il pense », estimait-il déjà à l’époque. Plus d’une dizaine d’années plus tard, le constitutionnaliste n’a pas changé d’avis : « J’ai plus de respect pour un Sarkozy que pour un Fillon », assure-t-il. Certes, l’époux de Carla Bruni « ne croit en rien, sauf en lui », mais François Fillon, selon lui, est « le chat madré, tapi, qui donne des coups de patte » aux moments opportuns pour ses intérêts personnels. « Ce n’est pas quelqu’un de courageux », résume-t-il auprès de nos confrères, qui sont (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Elise Lucet : ce surnom cruel qu'on lui donnait à l'école
"On serait bien sous la couette" : François Valéry raconte sa rencontre avec Nicole Calfan
Meghan Markle au courant des difficultés de Harry : il lui a téléphoné tous les jours !
Le saviez-vous ? Marie-France Pisier a vécu une idylle avec Bernard-Henri Lévy
Jean Castex pris de court : son SMS de recadrage à une ministre