La bourse ferme dans 2 min

François Bayrou juge que l’Union européenne “explosera” faute d’entente face à la crise

Sans coordination, l'UE "explosera". Telle est la sentence du président du Modem François Bayrou, qui s'est exprimé ce mercredi sur BFMTV et RMC. Les pays de l'Union européenne "vont être contraints" à la solidarité, quelles que soient leurs positions de départ, parce que la menace est immense", a affirmé M. Bayrou. Mais "si l'Europe n'a pas une réponse coordonnnéee, en direction de ce fardeau partagé, eh bien, elle explosera", a-t-il assuré. Selon lui, "on ne peut pas dire +on abandonne l'Italie à son sort, on abandonne la France à son sort+", parce qu'"au-delà des frontières, les calamités, les victimes, le nombre de personnes atteintes montrent qu'il y a une unité profonde du continent européen. On ne peut pas se débarrasser de cette unité uniquement au nom d'égoïsmes budgétaires nationaux".

"Je suis très très choqué par exemple de la position des Pays bas. Ils ont organisé une fiscalité pour que les grandes entreprises aillent de préférence placer leur siège européen chez eux. On ne peut pas considérer qu'à partir de là, ils sont exonérés de tout effort", a-t-il ajouté. Selon lui, il faut "au contraire, bloquer le compteur au début de cette crise et analyser les dépenses qui sont faites sur l'ensemble du continent européen pour lutter contre l'épidémie. Cette partie-là des budgets publics doit être le plus possible partagée", a-t-il soutenu.

>> A lire aussi - Le coronavirus peut faire sombrer le projet européen, estime le commissaire à l'économie

A l'échelle de la planète, M. Bayrou a estime qu'il faut que "les banques centrales s'entendent pour que cette catastrophe qui frappe l'humanité soit assumée dans ses conséquences par l'humanité toute entière". "C'est une catastrophe qui frappe l'humanité toute entière sans que nul n'en soit responsable", a-t-il insisté.

>> A lire aussi - Le manque de cohérence de l'Union européenne explique ses crises à répétition

Plusieurs responsables politiques ont mis en garde contre "le danger mortel" qui pèse sur l'Europe, selon le mot

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Et si les municipales étaient reportées au mois d'octobre ?
Avertissements envoyés, transmissions au procureur… la Hadopi dévoile son bilan
Chômage partiel : des entreprises en abusent déjà... les salariés nous racontent
Comment la contagion a enrichi Jeff Bezos
Mobile ou box : SFR concentre près de la moitié des plaintes des utilisateurs