Publicité
Marchés français ouverture 6 h 37 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 916,08
    +60,71 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,14 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 013,11
    -899,70 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,76
    -14,70 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Qui est François Balique, avocat au CV admirable et maire du Vernet, la commune où a disparu le petit Emile ?

Capture d'écran CNews

François Balique, un nom qui revient régulièrement dans l’actualité depuis quelques semaines. Et pour cause : il est le maire du Vernet, petite commune de 130 habitants située dans les Alpes-de-Haute-Provence, à une trentaine de kilomètres de Digne-les-Bains. C’est là-bas que le petit Emile, un garçon âgé de deux ans, a disparu le 8 juillet 2023. Un fait divers qui fait la Une de toute la presse française depuis maintenant un mois et demi. La famille de l’enfant refusant de s’exprimer et la police ne laissant filtrer que très peu d’informations, les médias se tournent régulièrement vers l’édile. Dans cette affaire, François Balique est finalement en première ligne. D’ailleurs, il n’hésite pas à prendre des décisions radicales pour protéger les habitants de son village de la surmédiatisation dont ils font l’objet. C’est pourquoi il avait choisi d’interdire l’accès au hameau du Haut-Vernet, rattaché à la commune du Vernet, où se trouve la résidence secondaire de la famille d’Emile. Un arrêté municipal est ainsi en vigueur jusqu’au 31 août 2023.

Maire du Vernet depuis 46 ans, sa première élection remontant à 1977, François Balique est également avocat. Après des études de droit à l’université d’Aix-Marseille, il devient en 1975 assistant chargé d’un séminaire de formation destiné aux hauts fonctionnaires à l’université d’Alger, d’après les informations disponibles sur son compte Linkedin. En 1979, François Balique coécrit avec Jean-Robert Henry un livre baptisé La doctrine coloniale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite