La bourse est fermée

Française des Jeux (FDJ), les actions revenues à un prix d’achat ? : le conseil Bourse du jour

Kepler Cheuvreux passe positive sur les actions Française des Jeux (code mnémonique FDJ - code ISIN FR0013451333). La société a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter sur le titre FDJ, tout en abaissant son objectif de cours de 27 à 24 euros, soit un potentiel d’appréciation théorique de 20%, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le krach généralisé sur le marché parisien et la dégradation des perspectives du géant français du jeu, plombé par l’impact économique de la pandémie de coronavirus, ont nettement pesé sur le cours de Bourse de la valeur, la ramenant ainsi à des niveaux jugés attractifs.

Le confinement décrété par Emmanuel Macron en France devrait, au global, lourdement affecter l’activité du groupe. Dans la branche loterie, Française des Jeux a noté plusieurs impacts : la suspension du jeu Amigo, la baisse des mises en points de vente (mais 80% des points de vente restent ouverts) et de bonnes performances dans l'activité de loterie en ligne, rapporte Oddo. “Sur la base d'un confinement d’un mois”, ces impacts devraient au total peser à hauteur de 180 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et de 70 millions sur l’EBITDA (marge opérationnelle avant amortissements) en 2020, calcule le groupe financier franco-allemand. Reste que le confinement risque de durer plus d’un mois…

>> A lire aussi - Fallait-il oui ou non privatiser la FDJ ?

Que dit l’analyse technique ?

L’action Française des Jeux est retombée à son prix d’introduction (19,90 euros pour les investisseurs institutionnels et 19,50 euros pour les particuliers). Une stabilisation de l’action puis un refranchissement confirmé de ce niveau militerait en faveur d’un rebond du titre, avec les objectifs de 21,19 euros, 21,38-21,75 euros, puis 22,80-23 euros en ligne de mire.

>> A lire aussi - Française des jeux : l'Etat triplement gagnant

Les investisseurs de la première heure (les particuliers ayant souscrit à l’introduction en bourse de novembre dernier) pourront envisager de conserver leurs actions

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après un contact avec une personne contaminée, Angela Merkel se place en quarantaine
Le report des Jeux olympiques plus que jamais envisagé
Carrefour, Intermarché, Castorama... ces entreprises qui ont décidé de verser une prime à leurs salariés
Bonne nouvelle concernant les congés payés, les sanctions pour non-respect du confinement s'alourdissent... Le flash éco du jour
Vers la fermeture totale de l'aéroport d'Orly ?