Publicité
Marchés français ouverture 8 h 52 min
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 610,32
    -1 540,57 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 458,96
    -43,70 (-2,91 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     

Le Français Olivier Dubois libéré après 711 jours de captivité au Mali

© CAMILLE LAFFONT

Le journaliste français Olivier Dubois a été libéré près de deux ans après son enlèvement par des jihadistes au Mali, et est arrivé lundi à l'aéroport de Niamey au Niger, aux côtés d'un autre otage américain retenu lui depuis 2016.

"Je me sens fatigué mais je vais bien", a déclaré le journaliste de 48 ans à sa descente de l'avion, souriant et visiblement ému, vêtu d'une chemise blanche ouverte sur un t-shirt et d'un pantalon beige.

Olivier Dubois, dont on ne sait pas s'il est resté au Mali pendant toute la durée de sa détention, était le seul otage français recensé non retenu par un Etat dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, également enlevée au Mali.

"C'est énorme pour moi d'être là, d'être libre, je voulais rendre hommage au Niger pour son savoir-faire dans cette mission délicate et rendre hommage à la France et à tous ceux qui m'ont permis d'être là aujourd'hui", a-t-il ajouté devant plusieurs journalistes.

PUBLICITÉ

Il a également souhaité dire "un grand merci", à la radio Radio France Internationale (RFI), qui diffusait chaque mois des messages de soutien de ses proches.

L'humanitaire américain Jeffery Woodke, enlevé en octobre 2016 au Niger a également été libéré.

S'appuyant sur une canne, les cheveux blancs, il est apparu aux côtés d'Olivier Dubois. La Maison Blanche s'est dite "soulagée" de cette libération dans un communiqué lundi.

"Les otages ont été récupérés sains et saufs par les autorités nigériennes avant d'être remis aux autori...


Lire la suite sur ParisMatch