La bourse est fermée

Le français Nanobiotix signe une avancée majeure contre le cancer et s’envole en Bourse !

La société biotech tricolore Nanobiotix vient de signer un succès clinique majeur en oncologie. Les investisseurs applaudissent, faisant décoller l’action.

L’action Nanobiotix s’envole de 55%, à l’heure où nous écrivons ces lignes. La société française - un des pionniers mondiaux de la nanophysique appliquée à la médecine -, développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé les résultats positifs de la Phase II/III de son essai évaluant NBTXR3 dans les Sarcomes des Tissus Mous (STM, tumeurs se développant en majorité au niveau de l'abdomen, du thorax ou des membres). « Ces données sont exceptionnelles et montrent sans le moindre doute une amélioration du traitement par radiothérapie avec un nombre significatif de réponses complètes. NBTXR3 apporte un réel bénéfice aux patients, et peut changer le standard de soin. Cette innovation va jouer un rôle dans de nombreuses autres indications et particulièrement celles où la radiothérapie est utilisée seule”, s’enthousiasme le professeur Sylvie Bonvalot, chef de service sarcomes et tumeurs complexes de l'Institut Curie.

NBTXR3 propose un nouveau mode d'action pour le traitement du cancer. Le produit a été conçu pour détruire physiquement les cellules cancéreuses lorsqu'il est activé par la radiothérapie. NBTXR3 a pour but de détruire directement les tumeurs et d'activer le système immunitaire, pour le contrôle local et systémique de la maladie. “Ces résultats positifs appuient et confirment la pertinence de la stratégie réglementaire européenne et la stratégie de demande de marquage CE déposée pour le Sarcome des Tissus Mous. La société va soumettre dans les plus brefs délais ces données additionnelles à l'organisme notifié européen”, indique la direction.

>> A lire aussi - 7 innovations révolutionnaires pour lutter contre le cancer

Nanobiotix présentera les résultats détaillés de cette étude lors d'un (...) Cliquez ici pour voir la suite