Marchés français ouverture 2 h 33 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 035,39
    +587,38 (+2,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 981,51
    +262,84 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    40 849,46
    -1 519,46 (-3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,26
    -29,65 (-2,14 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Les Français confinés boudent le maquillage et le parfum

·2 min de lecture

Le Covid accélère et amplifie les tendances qui précédaient l'arrivée du Covid comme la baisse du maquillage et du parfum ou la hausse des produits nature et du vrac.

La crise du Covid accélère les tendances déjà à l’oeuvre. Dans les foyers français, le poids de l'hygiène-beauté dans les dépenses de grande consommation touche un point bas à 8,6% en 2020, selon les chiffres sur le marché de l’hygiène-beauté donnés par ce 13 avril, contre 10,2% en 2016. L'érosion est plus ancienne mais elle décroche brutalement l'an dernier. Les Français ont acheté moins cher et simplifié leurs habitudes de beauté en 2020, préservant les produits essentiels, comme les produits de douche ou de soins du visage, qui sont restés stables, délaissant au contraire certains marchés.

Le premier confinement a pesé lourd sur le secteur (-22,4% contre -2,6% seulement lors du deuxième confinement). En tête, le maquillage chute de 22% sur un an, le parfum recule (- 8%). Les deux catégories de produits étaient déjà orientés à la baisse avant l'apparition du Covid: depuis 2016, la chute atteint 39% pour le maquillage, 17% sur les shampoings et les déodorants, 14% pour les parfums. Certains produits bénéficient au contraire de la situation sanitaire, soulignent Anaïs Dupuy et Cécile Minier de Kantar. En tête, les savons (+34% en volume): les Français se sont lavés les mains comme jamais. La coloration a aussi séduit les Françaises privées de salons de coiffure (+18%).

Les patchs anti-tabac font un tabac

Le marché du corps profite d'une tendance cocooning. Le temps passé à la maison ouvre de nouveaux marchés et génère de bonnes intentions: les patchs anti-tabac bondissent de 40% et la population des acheteurs de produits anti-tabac s'élargit de 12%. . Les supermarchés, loin du domicile et facilement bondés, sont délaissés. Les Français y ont acheté moins de produits, y sont venus moins souvent. Ils préfèrent se tourner vers les distributeurs en ligne: . La part de marché du online dans la distribution de l’hygiène-beauté reste minoritaire à 8,3% mais un Français sur quatre s'est laissé séduire par les achats d'hygiène-beauté en ligne, soit 2,5 millions d'acheteurs[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi