La bourse ferme dans 8 h 14 min
  • CAC 40

    6 435,92
    +5,73 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 743,72
    +2,21 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0521
    -0,0034 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 809,90
    -9,00 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    28 327,03
    -792,06 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    668,99
    +426,32 (+175,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    113,43
    +1,03 (+0,92 %)
     
  • DAX

    14 192,42
    +6,48 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 522,08
    +3,73 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 575,79
    -26,73 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2422
    -0,0070 (-0,56 %)
     

"Les Français avaient peur de Le Pen, mais ils ne font pas confiance à Macron"

INTERVIEW -Gaël Sliman, président d'Odoxa, commente la dernière vague du baromètre de confiance des Français réalisée pour Challenges et Abeille Assurances les 27 et 28 avril dernier, juste après la réélection d'Emmanuel Macron. Et les résultats sont parfois surprenants.

Gaël Sliman est président fondateur d'Odoxa. Il dresse le tableau de l'état du moral des Français au début de ce nouveau quinquennat. Rien à voir avec la situation de 2017.

Challenges - Quel impact a eu l'élection sur le moral?

Gaël Sliman - Tout se passe comme si les Français pensaient "ouf, , c’est un soulagement par rapport au risque Le Pen, mais nous ne lui faisons aucune confiance pour améliorer les choses ". Bref, ce second mandat, va démarrer sans grande confiance ni état de grâce.

Le résultat semble tout de même les rassurer, puisque le moral économique progresse...

Les Français sont persuadés que la victoire d’Emmanuel Macron sur Marine Le Pen a été une bonne chose pour l’économie: 55% pensent que c’est une bonne nouvelle pour l’économie française et pour la croissance et l’emploi en France, 66% que c’est une bonne nouvelle pour les entreprises et 67% pour l’attrait de la France pour les investisseurs étrangers. Même à titre plus microéconomique, près d’un Français sur deux (48%) pense aussi que c’est une bonne nouvelle pour les gens comme eux. D’ailleurs sa réélection a eu un impact sur le moral des Français: leur confiance en l’avenir de la situation économique du pays progresse de 7 points en un mois.

Peut-on dès lors parler d'une forme d'état de grâce?

La réponse est non. Avec 70% de défiants en l’avenir, le moral économique des Français n’est pas bon. Ce niveau – bien que meilleur que le mois dernier – est pourtant bien décevant pour un nouveau quinquennat: le moral des Français est deux fois plus faible au lendemain de la réélection d’Emmanuel Macron qu’il ne l’était en juin 2017 lors de son premier mandat.

Lire aussi

Entre les deux investitures le moral économique des Français s’est en effet totalement inversé: d’une majorité de près de 6 Français sur 10 confiants en l’avenir en juin 2017, nous sommes passés à une majorité de 7 Français sur 10 défiants. Jamais dans toute l’histoire de notre baromètre (16 ans) un indice de confiance en l’avenir[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles