La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 307,08
    -679,03 (-2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Les Français adorent leurs voitures, surtout à essence ou diesel

·2 min de lecture

SONDAGE- Pour une immense majorité de Français, la voiture est synonyme de liberté. Et 72% d'entre eux gardent une bonne image de l'essence et du diesel. Gaël Sliman, président d'Odoxa, commente cette enquête exclusive réalisée pour Challenges, Aviva et BFM Business.

et la voiture (surtout électrique) a plus que jamais la cote. Bonne nouvelle ! Le déconfinement provoque un spectaculaire rebond de la confiance en l’avenir avec une hausse de 8 points en un mois, soit 6 points d’indice ( "confiants-défiants"). La tendance de ces derniers mois s’amplifie donc : l’indice de confiance en l’avenir a progressé de 40 points en un trimestre (depuis mars dernier).

Nous avons profité de cette période de renaissance et d'un dossier spécial de Challenges pour sonder avec Aviva et BFM Business le rapport des Français à la voiture*. Il est très ambivalent :

La voiture à la cote, surtout si elle n'est pas électrique

D'abord les Français continuent d’adorer la "bagnole" : 72% d'entre eux ont une bonne image globale de la voiture à moteur thermique, soit 15 points de plus que l’électrique. Dans le détail son image est même plus positive que jamais : la voiture est perçue comme une nécessité (90%), un vecteur de liberté (89%) et "en même temps" un plaisir (77%) sans être un "stress "(59% réfutent ce terme).

. La mode et les contraintes fixées par de plus en plus de villes à la circulation des véhicules thermiques conduisent les Français à privilégier de plus en plus les véhicules électriques : les véhicules électriques sont ceux qui seraient les plus privilégiés (36% ; +3 points en 6 ans) par les Français s’ils devaient choisir un modèle. Ils devancent désormais largement les véhicules à moteur thermique (29% ; -5 points). Il y a six ans, en novembre 2015 le rapport était inverse : 34% privilégiaient un véhicule thermique contre 33% un véhicule électrique.

Tendance d'avenir

Pour fixer une échéance encore plus proche, 38% des Français choisiraient un véhicule électrique s’ils devaient en acheter un "demain". C’est, juste, 9 points de plus qu’il y a deux ans (janvier 2019). Le profil des acquéreurs tentés par les véhicules électriques reste toutefois très typé et/mais confirme qu’il s’agit d’une tendance d’avenir : les jeunes, les CSP+ en général e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles