La bourse ferme dans 1 h 41 min
  • CAC 40

    7 161,20
    +84,09 (+1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 232,91
    +61,47 (+1,47 %)
     
  • Dow Jones

    33 898,04
    -194,92 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0925
    -0,0068 (-0,62 %)
     
  • Gold future

    1 956,20
    +13,40 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    21 810,85
    +477,31 (+2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    543,76
    -1,55 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,12
    -0,29 (-0,38 %)
     
  • DAX

    15 441,63
    +260,89 (+1,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 828,90
    +67,79 (+0,87 %)
     
  • Nasdaq

    12 098,96
    +282,64 (+2,39 %)
     
  • S&P 500

    4 157,48
    +38,27 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2292
    -0,0080 (-0,65 %)
     

Des frais trop onéreux pour certains contrats d'assurance-vie

ANTONIO BRONIC

L'ACPR dénonce des frais parfois trop élevés pour certains contrats d'assurance-vie, placement qui concentre près d'un tiers de l'épargne financière des Français.

C'est un des placements préférés des Français , avec le Livret A: l'assurance-vie. Mais à la souscription d'un contrat, il faut bien regarder les différentes cases de frais: droits d'entrée, frais sur versement en cours de contrat, frais de gestion, voire frais de sortie ou de rente... L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) vient de taper du point sur la table au sujet des frais parfois onéreux des contrats d'assurance-vie : "Tous les signaux semblent (...) indiquer qu'un mouvement des professionnels serait opportun voire nécessaire, a indiqué le vice-président de l'ACPR Jean-Paul Faugère à l'occasion de la conférence annuelle de l'institution, à Paris. Ce mouvement devrait se caractériser par une double exigence, de transparence et d'autoévaluation", évoquant un dialogue en cours entre l'ACPR et la fédération professionnelle France Assureurs.

Devoir de conseil

Le gendarme des banquiers et assureurs, adossée à la Banque de France, avait début mai rappelé à l'ordre les professionnels de l'assurance-vie tant sur leur devoir de conseil que sur les frais pratiqués. Il pointait alors des "frais d'entrée et de gestion particulièrement pénalisants s'ils (les clients) sont contraints de racheter rapidement leur contrat d'assurance-vie par manque de liquidités"; et critiquait la place des unités de compte (UC), une "allocation à caractère risqué" pas forcément "adaptée aux besoins de clients dont la situation financière est fragile au moment de la souscription".

Lire aussiISR : nos conseils pour s'engager avec l'assurance-vie

"L'accumulation de frais élevés peut dans certains cas amputer toute espérance de rendement", a relevé Jean-Paul Faugère, le retour potentiel sur investissement ne bénéficiant finalement pour l'essentiel "qu'aux intermédiaires financiers". "Nous devons malheureusement constater que le compte d'un bon accord n'y est pas encore aujourd'hui" au sujet de la "meilleure transparence et justification des frais de l'assurance-vie", avait ind[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi