La bourse ferme dans 1 h 56 min
  • CAC 40

    6 635,34
    +1,57 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 101,88
    -14,89 (-0,36 %)
     
  • Dow Jones

    35 069,52
    -15,01 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1879
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 829,30
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 697,08
    -1 170,61 (-3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    921,83
    -28,07 (-2,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,72
    +0,10 (+0,14 %)
     
  • DAX

    15 552,07
    -88,40 (-0,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 030,44
    -47,98 (-0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 630,51
    -147,75 (-1,00 %)
     
  • S&P 500

    4 396,74
    -22,41 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3939
    -0,0019 (-0,13 %)
     

Les frais d'AG peuvent-ils être facturés à un résident ?

·1 min de lecture

Le cas : Alors qu’elle conteste le devis de réfection du hall de son immeuble, madame P. apprend que le syndic a convoqué une assemblée générale pour trancher le sujet. Devra-t-elle en supporter le coût d’organisation ?

La réponse de l’avocat : Non, car les frais d’assemblée générale relèvent des charges de gestion des parties communes, qui ne peuvent être réparties que selon la règle des tantièmes de copropriété. Et cela, même si un seul des résidents, par son comportement, a rendu nécessaire la convocation de cette réunion.

Un principe récemment rappelé par la Cour de cassation, dans le cas d’un copropriétaire qui, suite à un ravalement de façade mal réalisé, avait intenté un procès à la résidence, et se voyait réclamer pour 1.140 euros de frais d’assemblée générale extraordinaire, décidée dans la foulée de l’assignation (3e chambre civile, arrêt n0 19- 22.060 du 12 novembre 2020).

Alors que ce recours avait forcé la copropriété à exiger à son tour compensation et, pour formuler sa requête, à convoquer la réunion, les juges ont estimé que ces débours ne pouvaient être facturés au copropriétaire, et que le syndic ne pouvait les répartir que "proportionnellement aux valeurs relatives des parties privatives comprises dans les lots de tous les copropriétaires". De la même manière, madame P. n’aura pas à supporter le coût de la réunion, décidée par le syndic.

A noter : suite à une ordonnance de fin 2019, il est en revanche possible à un seul copropriétaire de solliciter, à ses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les prix flambent de façon affolante dans l’Ouest, voici pourquoi
Un logement à vendre 14.000 euros du m² dans le Calvados
Crédit immobilier : comment les taux historiquement bas menacent les emprunteurs les plus fragiles
Immobilier : ces régions où les prix flambent le plus vite depuis un an
L'encadrement des loyers pas vraiment respecté à Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles