Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 298,07
    -372,97 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    16 877,90
    +76,36 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0819
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 668,44
    -2 252,41 (-3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 472,17
    -30,49 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    5 305,44
    -1,57 (-0,03 %)
     

Les frais de courtage deviennent une priorité pour les investisseurs autonomes au Canada, selon J.D. Power

J.D. Power 2024 Canada Self-Directed Investor Satisfaction Study (Graphic: Business Wire)
J.D. Power 2024 Canada Self-Directed Investor Satisfaction Study (Graphic: Business Wire)

Wealthsimple arrive en tête en termes de satisfaction des investisseurs

TORONTO, May 09, 2024--(BUSINESS WIRE)--La solide performance des marchés financiers et la réduction des frais de courtage accroissent la satisfaction des investisseurs autonomes au Canada. Selon l’étude « 2024 Canada Self-Directed Investor Satisfaction StudySM » (Satisfaction des investisseurs autonomes au Canada en 2024) réalisée par J.D. Power et publiée aujourd’hui, la satisfaction globale à l’égard des négociations autogérées s’élève à 631 (sur une échelle de 1 000 points), soit 33 points de plus qu’en 2023.

L’augmentation de la satisfaction globale enregistrée cette année est due principalement aux jeunes investisseurs, surtout la génération Y1 et, dans une certaine mesure, la génération Z, dont les scores augmentent en moyenne de 71 et 24 points, respectivement. Même si les scores de la génération X augmentent également de 21 points d’une année sur l’autre, cette génération affiche toujours les scores les plus bas en moyenne.

PUBLICITÉ

« Le classement trace une ligne très nette montrant que les courtiers perçus comme appliquant des frais modestes ou aucun frais induisent une satisfaction nettement plus élevée », déclare Craig Martin, directeur général exécutif, responsable de l’information sur le patrimoine et les prêts chez J.D. Power . « En 2024, les frais peu élevés sont devenus la principale raison prise en compte par les nouveaux clients autonomes pour choisir une maison de courtage, la deuxième étant les recommandations personnelles. Ces facteurs ont remplacé le principal argument des années précédentes : expérience/relation antérieure avec le courtier. Cette évolution représente une menace potentielle pour les sociétés de courtage où les relations existantes avec celles-ci constituent le principal attrait pour les nouveaux clients, et pourrait avoir des implications plus larges sur le lieu où les clients choisissent de rechercher des services de gestion de patrimoine. »

Les autres conclusions importantes de l’étude 2024 sont les suivantes :

  • Le manque de clarté des frais nuit à la confiance : faire en sorte que les clients comprennent les frais de courtage reste un élément nécessaire ; en effet, la proportion d’investisseurs déclarant comprendre parfaitement la structure des frais a diminué à 52%, contre 59% en 2023. Les scores du niveau de confiance sont inférieurs de 89 points (sur une échelle de 1 000 points) lorsque les clients indiquent qu’ils ne comprennent pas complètement les frais.

  • Les jeunes investisseurs continuent d’opter pour les fintechs : les maisons de courtage où les clients agissent en toute autonomie continuent d’attirer les jeunes investisseurs : 66% des clients de ces sociétés appartiennent à la génération Y ou moins, tandis que chez les « Big Five » (les 5 plus grandes banques canadiennes) la composition des clients est exactement inverse : 66% sont de la génération X ou plus. Cela représente un risque croissant pour les grandes banques, car la génération Y et le segment plus jeune représentent une proportion croissante d’investisseurs autonomes.

  • Sonder le terrain : près d’un quart (24%) des investisseurs autonomes indiquent détenir un autre compte de courtage auprès d’une autre société. Les deux tiers (67%) de ces investisseurs déclarent que leur autre compte autogéré génère des performances à peu près identiques ou supérieures à celles de leur compte autogéré principal. Ceux qui déclarent que leur compte secondaire génère de meilleurs résultats sont environ deux fois plus susceptibles de déclarer qu’ils réduiront le montant investi chez leur courtier actuel au cours de l’année à venir.

Le top 3 du classement

Wealthsimple se classe au premier rang des sociétés d’investisseurs autonomes avec un score de 718. Desjardins Online Brokerage (Disnat) (714) rse classe deuxième rang et Questrade (661) occupe le troisième.

« The Canada Self-Directed Investor Satisfaction Study » (Étude sur la satisfaction des investisseurs autonomes au Canada), qui en est maintenant à sa 16e édition, évalue les principaux facteurs de satisfaction et les performances des entreprises chez les véritables investisseurs entièrement autonomes (ceux qui n’interagissent pas avec des conseillers financiers). L’étude mesure la satisfaction selon sept critères (par ordre d’importance) : confiance ; canaux numériques ; capacité de gérer mon patrimoine comme je le veux et quand je le veux ; produits et services ; valeur des frais (« en avoir pour son argent ») ; les personnes ; et résolution des problèmes.

L’étude est basée sur les réponses de 2 416 investisseurs qui prennent toutes leurs décisions d’investissement sans l’aide d’un conseiller financier. L’étude a été réalisée d’octobre 2023 à janvier 2024.

Pour plus d’informations sur la « Canada Self-Directed Investor Satisfaction Study », visiter le site https://www.jdpower.com/business/wealth-management-platform.

Le communiqué de presse en ligne est disponible à l’adresse http://www.jdpower.com/pr-id/2024039.

À propos de J.D. Power

J.D. Power est un leader mondial dans les domaines de la connaissance des consommateurs, des services de conseil, des données et de l’analyse. Pionnier dans l’utilisation du big data, de l’intelligence artificielle (IA) et des capacités de modélisation algorithmique permettant de comprendre le comportement des consommateurs, J.D. Power fournit depuis plus de 55 ans des informations sectorielles incisives sur les interactions des clients avec les marques et les produits. Les plus grandes entreprises du monde, dans les principaux secteurs d’activité, s’en remettent à J.D. Power pour orienter leurs stratégies de contact avec la clientèle.

J.D. Power a des bureaux en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique. Pour plus d’informations sur les offres commerciales de la Société, rendez-vous sur JDPower.com/business.

À propos de J.D. Power et des règles publicitaires ou promotionnelles : www.jdpower.com/business/about-us/press-release-info

___________________________

1 J.D. Power définit les groupes générationnels comme suit : pré-boomers (nés avant 1946) ; baby-boomers (1946-1964) ; génération X (1965-1976) ; génération Y (1977-1994) ; génération Z (1995-2006). Les Millennials (1982-1994) sont un sous-ensemble de la génération Y.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240509742729/fr/

Contacts

Gal Wilder, NATIONAL PR ; 416-602-4092 ; gwilder@national.ca
Geno Effler, J.D. Power; Côte Ouest ; 714-621-6224; media.relations@jdpa.com