La bourse ferme dans 6 h 45 min
  • CAC 40

    5 995,68
    +10,22 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 459,13
    +11,41 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9879
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 724,30
    +3,50 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    20 415,03
    -133,32 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,20
    -0,21 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,96
    +0,20 (+0,23 %)
     
  • DAX

    12 566,58
    +49,40 (+0,39 %)
     
  • FTSE 100

    7 053,99
    +1,37 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,1287
    -0,0034 (-0,30 %)
     

Les frais bancaires n'augmenteront pas de plus de 2% en 2023

Erwin Wodicka/Adobe Stock

"Il y a eu un bouclier énergétique, nous mettons en place un bouclier sur les frais bancaires." Ce mardi 13 septembre, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé lors d'une conférence de presse le plafonnement à 2% de la hausse des tarifs bancaires pour 2023. "Certaines banques françaises vont geler leurs tarifs bancaires sur l'ensemble de l'année 2023 sur des services très courants, comme par exemple la carte bancaire", s'est notamment félicité Bruno Le Maire.

Outre cette mesure, annoncée à l'issue d'une rencontre entre le locataire de Bercy et la Fédération bancaire française, une diminution des frais bancaires pour les publics les plus fragiles a été actée. Ces derniers passeront de 3 euros par mois à 1 euro par mois, au maximum.

>> Notre service - Économisez jusqu’à 300 euros par an en testant notre comparateur de tarifs bancaires

Selon l'étude menée par le comparateur Panorabanques en début d'année, l'augmentation des frais bancaires (tenue de compte, cartes...) a été plus marquée en 2022 après deux années de hausses très modérées, pour atteindre en moyenne 219,90 euros par an, soit 1,5% de plus qu'en 2021.

"L'ensemble de la profession bancaire a décidé une politique de modération forte de ses tarifs", a de son côté souligné Laurent Mignon, patron de BPCE et qui assure depuis le 1er septembre la présidence tournante de la Fédération bancaire française, organisation professionnelle du secteur. Chacune des banques annoncera en temps voulu ses tarifs. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

IFI : n’oubliez pas la date limite de paiement
Voyage, concert : un nouvel assureur vous rembourse en 48 heures sans justificatif
Les SCPI : un rempart contre l’inflation ?
Assurance vie : la prise de risque, le choix gagnant avec la gestion profilée
Casino bloque à son tour le prix de certains produits