La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 324,70
    +8,38 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 143,58
    -32,83 (-0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9890
    -0,0096 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 421,16
    -73,77 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,51
    -0,90 (-0,20 %)
     
  • S&P 500

    3 787,75
    -3,18 (-0,08 %)
     

Que sont les frais bancaires d’irrégularités et d’incidents?

©CC0 Domaine public / PxHere

PRATIQUE- Leur présence passe parfois inaperçue, mais n’augure pas toujours du meilleur. Les frais d’irrégularités et d’incidents peuvent parfois s’additionner pour un total bien moins négligeable.

Vous avez pu avoir, par le passé, la mauvaise surprise de voir fleurir sur vos factures des termes comme "incident bancaire", "commission d’intervention" ou "frais de rejet de prélèvement". Ces sommes, souvent d’un montant limité, peuvent cependant vite s’additionner et peser lourd dans la balance en fin de mois. Ces termes correspondent à ce que l’on qualifie de frais d’irrégularités et d’incidents, qui représentaient en 2020 un montant total de 1,8 milliard d’euros.

Que sont les frais d’irrégularités et d’incidents?

Ces frais viennent sanctionner une situation dans laquelle une opération bancaire n’a pas pu s’accomplir par manque de fonds disponibles sur votre compte en banque. Chaque compte en banque dispose d’une autorisation de découvert fixée en fonction de votre situation financière et de l’établissement bancaire dans lequel vous détenez votre compte. Mais au-delà de cette autorisation de découvert, toute opération de paiement est automatiquement bloquée, créant ce que l’on appelle une infraction bancaire. Ces frais sont donc des pénalités supplémentaires qui viennent s’ajouter, y compris après que vous avez retrouvé une situation bancaire vous permettant d’opérer la transaction auparavant refusée. Ils sont, selon la réglementation, indiqués dans les brochures tarifaires de votre banque et sont accessibles à tout moment sur votre espace bancaire. La majorité des cas entraînant la facturation de frais d’irrégularités et d’incidents concerne des incidents de paiement dus à une absence de fonds disponibles sur le compte courant, qu’ils soient par chèque ou virement bancaire.

À combien s’élève le montant moyen de ces frais?

Le montant de ces frais est bien souvent variable et dépend de la nature de l’opération concernée: blocage ou opposition pour utilisation abusive, rejet de prélèvement, rejet de chèque, compte débiteur non autorisé… Depuis novembre 2007, ces frais sont néanmoins encadrés par la loi: les frais d’incidents ou d’irrégularités ne peuvent dépasser [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi