La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 922,65
    +359,15 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Les frais bancaires à la hausse en 2022

·2 min de lecture

L'inflation devrait conduire à une hausse de frais bancaires en 2022. Selon l'étude d'une association de consommateurs, ce sont les clients les plus modestes qui seront les plus touchés.

L'inflation se fera aussi sentir dans les cette année, avertit mardi l'association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV), qui encourage de nouveau les consommateurs à comparer les offres et faire jouer la concurrence. "Le coût moyen de notre panier en métropole (...) est en hausse de plus de 2,5%" sur deux des trois profils de consommateurs étudiés, expliquent les auteurs de ce comparatif publié chaque année par CLCV. Il sera en 2022 de 68,14 euros par an (+2,58%) pour un consommateur disposant de services limités et de 149,32 euros (+2,70%) pour un compte utilisé par deux titulaires disposant d'un nombre de services un peu supérieur.

L'association de consommateurs pointe notamment l'augmentation des coûts des cartes, dont celles à débit immédiat (+1,3%), des frais de tenue de compte (+2,4%) et des retraits aux distributeurs du fait de l'abaissement par certains établissements du nombre de retraits gratuits hors de leurs réseaux. Or les distributeurs se font plus rares, selon un rapport de la Banque de France publié en juillet dernier portant sur le nombre de distributeurs et de points d'accès aux espèces en France en 2020. Le président de l'association, Jean-Yves Mano, estime auprès de l'AFP que ces tarifs "vont à l'encontre du discours sur la banque près de chez vous et pénalisent les personnes aux ressources faibles".

Les gros consommateurs moins touchés

La hausse est moins sensible (+0,27% à 209,94 euros) pour le profil "gros consommateur", deux titulaires avec un nombre important de services dont par exemple une carte Gold ou Visa Premier et une carte de paiement internationale à débit différé. Le constat de CLCV s'appuie sur une étude des tarifs qui seront en vigueur le 1er février 2022 dans 127 banques de métropole et d'outre-mer, pour trois profils de consommateurs (petit, moyen ou gros) en fonction du nombre de services utilisés.

En octobre dernier, l'Observatoire des , après trois années de baisse sur la plupart des lignes observées. Mais l'inflation [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles