Marchés français ouverture 1 h 39 min

Fragilisées par le coronavirus, les Bourses chinoises accusent leur plus fort plongeon depuis près de 5 ans

1 / 2

Fragilisées par le coronavirus, les Bourses chinoises accusent leur plus fort plongeon depuis près de 5 ans

Après dix jours d'interruption, les Bourses chinoises ont dévissé de 8% lundi, leur plus fort plongeon depuis cinq ans, paniquées par l'impact économique de l'épidémie de pneumonie virale, malgré les mesures de la banque centrale pour rassurer les marchés.

Le plongeon était attendu: du fait des traditionnelles vacances du Nouvel an lunaire, les marchés de Shanghai et Shenzhen étaient fermés depuis le 24 janvier, soit au lendemain de la mise de facto en quarantaine de la ville de Wuhan, foyer du nouveau coronavirus.

Or, pendant ce temps, les indices boursiers mondiaux ont piqué du nez depuis dix jours, effrayés par les conséquences de l'épidémie sur la croissance de la Chine, deuxième économie mondiale, où l'activité reste paralysée.

D'où l'effet de rattrapage: à la mi-journée lundi, l'indice composite shanghaïen s'effondrait de 8,13% à 2.734,66 points, avant de finalement clôturer à -7,72%, à 2.746,61 points. A l'unisson, la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, perdait 8,30% à 1.611,04 points à la mi-journée avant de terminer à -8,41% à 1.609,00 points. Elles avaient ouvert en repli de quasiment 9%. Selon l'agence Bloomberg, c'est leur plus forte baisse en séance depuis le krach de l'été 2015.

2.600 titres dont la cotation a été suspendue

"La panique des investisseurs s'est propagée sur l'ensemble de la cote, elle dominera le marché à court terme", observe Yang Delong, économiste du fonds...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi