La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 127,99
    -21,55 (-0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Frédéric Taddeï met fin à son émission sur la chaîne russe RT France

·1 min de lecture
Frédéric Taddeï, ici au 68e Festival de Cannes en 2015, a annoncé arrêter la présentation de son émission sur la chaîne de télévision russe RT France.
Frédéric Taddeï, ici au 68e Festival de Cannes en 2015, a annoncé arrêter la présentation de son émission sur la chaîne de télévision russe RT France.

Depuis 2018, Frédéric Taddeï animait un talk-show d'actualité, Interdit d'interdire, sur RT France. Sans pour autant quitter la version française de la chaîne russe, l'ex-présentateur de France Télévisions a décidé d'arrêter son émission quotidienne, diffusée du lundi au jeudi à 19 heures, en raison de « la situation internationale » entre le Kremlin et l'Ukraine. « Par loyauté envers la France, je ne peux pas continuer une émission de débat contradictoire à partir du moment où mon pays se retrouve en conflit ouvert avec la Russie », a annoncé le journaliste de 61 ans, invité du Buzz TV du Figaro Live mardi 22 février.

D'après Frédéric Taddeï, la chaîne d'info russe financée par le Kremlin souhaiterait tout de même poursuivre sa collaboration avec l'ex-hôte de Ce soir ou jamais (France 3 puis France 2). « Xenia Fedorova, la présidente de la chaîne, m'a demandé de ne pas prendre de décision trop hâtive », a-t-il affirmé sur le plateau du Buzz TV, avant d'animer son dernier numéro de son magazine de débats, mardi à 19 heures. Malgré les accusations envers RT France (Russia Today), qualifiée par certains de « propagande pro-Poutine », Frédéric Taddeï l'assure : « On m'a promis que je serais totalement libre d'inviter qui je voulais, de traiter les sujets que je voulais. »

À LIRE AUSSIRussia Today : la voix de son maître

« Les choses peuvent rentrer dans l'ordre »

Frédéric Taddeï pourrait reprendre les rênes de son émission, en fonction de l'évolution du contexte [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles