Marchés français ouverture 6 h 58 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    28 067,20
    +139,83 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1280
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 972,34
    +1 434,71 (+3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 313,16
    +53,00 (+4,21 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

Qui est Frédéric Merlin, l'entrepreneur qui a repris sept Galeries Lafayette?

·2 min de lecture

Frédéric Merlin, avec sa sœur Maryline, a créé en 2018 cette foncière spécialisée dans la réhabilitation des actifs commerciaux de centre-ville. Il s’apprête à reprendre sept magasins Galeries Lafayette. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Lancer à 20 ans une entreprise dans le commerce plutôt que la tech, c’est original…

Frédéric Merlin - Ma sœur et moi sommes passionnés de commerce. Pendant nos études, nous avons fait notre alternance dans une société de transaction immobilière. Puis nous avons monté notre entreprise avec un prêt étudiant de 15.000 euros chacun. Au départ, nous avons créé un opérateur immobilier qui achetait des immeubles, puis notre foncière, la Société des Grands Magasins (SGM). A l’époque, les investisseurs institutionnels, très moutonniers, achetaient tous des bureaux. Or, nous avions identifié des actifs commerciaux d’hypercentre-ville avec un foncier exceptionnel, mais laissés en désuétude.

Quels actifs vous intéressent?

Nous achetons des centres commerciaux souvent à moitié vides, d’au moins 10.000 mètres carrés, en hypercentre dans des villes moyennes. Au début, on nous a pris pour des fous, on nous expliquait qu’Internet allait annihiler le commerce physique, que l’avenir était dans les grands retail parks. Depuis la pandémie, notre modèle est devenu la norme. Aujourd’hui, les investisseurs parient sur le commerce.

Pourquoi reprendre sept magasins Galeries Lafayette?

Ils génèrent environ 200 millions d’euros de chiffre d’affaires et sont très rentables. Mais et d’une gestion décentralisée. C’est un contrat d’affiliation. Nous avons pris l’engagement de conserver durant au moins 24 mois les 650 salariés. Le transfert sera effectif au premier semestre 2022.

Quelle est votre méthode?

Nous faisons du commerce de bon sens. Nous cherchons à comprendre de quoi ont besoin les clients, embauchons des salariés qui connaissent les actifs et choisissons une locomotive. A Roubaix (Nord), une ville pauvre, quelque 40.000 cadres viennent tous les jours travailler pour OVH ou Booking, mais ils ne fréquentaient pas le centre Espace Grand’Rue, à moitié vide. Nous avons remplacé Géant Casino par Leclerc et recommercialisé toute la galerie. A présent, des populations très différe[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles