La bourse ferme dans 5 h 22 min
  • CAC 40

    5 495,61
    -27,91 (-0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 563,72
    -29,11 (-0,81 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2134
    -0,0034 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 844,60
    -6,30 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    26 019,09
    -630,77 (-2,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,15
    -5,77 (-0,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,95
    +0,34 (+0,65 %)
     
  • DAX

    13 763,90
    -107,09 (-0,77 %)
     
  • FTSE 100

    6 624,90
    -29,11 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3741
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Un fournisseur d'Apple a recours au travail forcé des Ouïgours pour fabriquer les écrans d'iPhones

·2 min de lecture

Un fournisseur de premier plan d'Apple a recours au travail forcé de milliers d'ouvriers ouïgours dans ses usines en Chine, selon un rapport du Tech Transparency Project relayé par le Washington Post.

"Nos recherches montrent que l'utilisation du travail forcé par Apple dans sa chaîne d'approvisionnement va bien au-delà de ce que la société a reconnu", a déclaré Katie Paul, la directrice du Tech Transparency Project, au quotidien américain.

Selon l'organisation, les preuves du recours au travail forcé par Lens Technology étaient disponibles publiquement, sous la forme de propagande gouvernementale dans les médias. Lens fournit des écrans d'iPhones depuis des années à Apple, et la société travaille également avec Amazon et Tesla, a noté le Washington Post.

À lire aussi — Huaweï et 4 sociétés chinoises auraient élaboré une technologie de reconnaissance faciale pour surveiller des Ouïgours

Le rapport détaille une série de reportages des médias chinois qui présentent les transferts de travailleurs comme des délocalisations volontaires, souvent sur un ton positif. Apple n'a pas donné suite à la demande de commentaires de Business Insider US, mais un représentant du géant californien, Josh Rosenstock, a répondu au Washington Post :

"Apple a une tolérance zéro pour le travail forcé. Les contrôles à ce sujet font partie de chaque évaluation des fournisseurs que nous effectuons, y compris les audits surprises. Ces protections s'appliquent à toute la chaîne d'approvisionnement, quel que soit l'emploi ou le lieu de travail d'une personne. Toute violation de nos politiques a des conséquences immédiates, y compris la cessation éventuelle de l'activité. Comme toujours, nous veillons à ce que chacun soit traité avec dignité et respect, et nous continuerons à faire tout notre possible pour protéger les travailleurs de notre chaîne d'approvisionnement."

Apple a été accusée à plusieurs reprises de bénéficier du travail forcé en Chine et a même rompu ses relations commerciales avec plusieurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Volkswagen dévoile un robot qui se déplace pour recharger les voitures électriques, voici comment il fonctionne
Le bitcoin atteint un nouveau record mais pourrait subir une correction
TikTok a supprimé un compte qui faisait la promotion de soirées clandestines malgré le Covid-19
La France lance avec succès un deuxième satellite d'observation militaire
Les contaminations à Wuhan auraient été 10 fois plus élevées que le bilan officiel