Publicité
Marchés français ouverture 2 h 50 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    40 289,58
    -808,11 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,0936
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 775,84
    +36,43 (+0,21 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 251,98
    -956,72 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 344,31
    +1,98 (+0,15 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

La fourmi de feu, invasive et redoutée, arrive en Europe

Alex Wild/ University of Texas/ Wiki Commons

La fourmi de feu, espèce invasive par excellence, s’est établie en Sicile. Dévastatrice pour les cultures, Solenopsis invicta est tout aussi néfaste pour l’humain et la biodiversité. Ses piqûres douloureuses peuvent provoquer des pustules et entraîner un choc anaphylactique en cas de réaction allergique.

"La fourmi de feu s’attaque aussi bien aux cultures, qu’aux équipements électriques et de communication. On estime qu’elle est la raison de la perte de 6 milliards d’euros aux Etats-Unis", déplore Mattia Menchetti, premier auteur d’une nouvelle étude sur cette fourmi sud-américaine. Avec son équipe, le chercheur espagnol a révélé la présence de colonies de Solenopsis invicta près de la ville de Syracuse, en Sicile.

En moins d’un siècle, la fourmi de feu s’est répandue du Mexique jusqu’en Australie, en passant par les Etats-Unis et les Caraïbes. Seule la Nouvelle-Zélande a réussi à l’éradiquer complètement. Les chercheurs de l’Institut de Biologie Évolutive de Barcelone se sont intéressés à son introduction en Sicile et sa propagation redoutée en Europe. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Current Biology.

"Des supercolonies de dizaines de milliers d’ouvrières chacune"

Solenopsis invicta peut facilement être confondue avec d’autres espèces par un œil non averti. "Leur piqûres douloureuses sont spécifiques, et les monticules sont caractéristiques de leurs nids, mais la confirmation d'un expert est essentielle", précise le biologiste à Sciences et Avenir.

PUBLICITÉ

En effet, c’est dans une banlieue de la ville de Syracuse qu’ont été découverts leurs gigantesques colonies. Leurs nids peuvent être de deux formes : individuels, avec une seule reine, ou bien des supercolonies de dizaines de milliers d’ouvrières, dans lesquelles plusieurs reines cohabitent. Cela dépend de mutations génétiques. "Les analyses ont révélé que la variante de fourmi de feu découverte en Sicile est une population à supercolonies", indique Mattia Menchetti.

Au total, 88 nids ont été mis au jour, concentrés sur 5 hectares de forêt. Mais comment cette espèce est-elle arrivée dans cette zone isolée de Sicile ? D’après les chercheurs, le point d’entrée de Solenopsis invicta devait être une zone de transit, avec une forte activité humaine. L’équipe s’accorde alors sur le port commercial de la ville de S[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi