La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0470
    -0,0085 (-0,81 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 752,78
    -1 262,77 (-4,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    648,98
    -21,70 (-3,24 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

FORVIA VENTES DU PREMIER TRIMESTRE 2022

·26 min de lecture
FAURECIA
FAURECIA

Nanterre (France), le 26 avril 2022

VENTES DU PREMIER TRIMESTRE 2022

  • VENTES DE 5,3 Mds€ AU T1 2022, EN HAUSSE DE 33 % EN DONNÉES PUBLIÉES (y compris les deux premiers mois de consolidation de HELLA)

  • CROISSANCE ORGANIQUE DES VENTES DE +1,1 % (Faurecia à son périmètre de fin 2021), SURPERFORMANT LA PRODUCTION AUTOMOBILE DE 530 PB

  • PREMIÈRE PUBLICATION DES OBJECTIFS FINANCIERS DE FORVIA POUR 2022 (y compris 11 mois de consolidation de HELLA)

  • FLEXIBILITÉ FINANCIÈRE ACCRUE POUR FAIRE FACE AUX DÉFIS DE L’ENVIRONNEMENT ACTUEL INCERTAIN, grâce à la renégociation de la clause relative aux engagements bancaires, à la suspension du paiement de dividendes en 2022 et à la révision à la hausse du programme de cession d’actifs d’ici fin 2023

en M€

T1 2021

Effet de change

Croissance organique

Effet de périmètre (HELLA 2 mois)

T1 2022

Variation publiée

Ventes du Groupe

4 005

129

46

1 143

5 322

+32,9 %

% des ventes T1 2021

+3,2 %

+1,1 %

+28,5 %

Prod. auto mondiale* (en m. d’unités)

19 721

-4,2 %

18 885

Surperformance

530pb

* Source : S&P Global Mobility (anciennement IHS Markit) du mois d’avril 2022 (segment des véhicules en adéquation avec les chiffres de CAAM pour la Chine)

VENTES DE 5,3 Mds€ AU T1, EN HAUSSE DE 33 % EN DONNÉES PUBLIÉES ET DE 1,1 % EN DONNÉES ORGANIQUES

  • Les ventes comprennent les deux premiers mois (février et mars) de la consolidation de HELLA à hauteur de 1,1 milliard d’euros.

  • En données organiques (Faurecia à son périmètre de fin 2021 et hors effet de change), les ventes ont augmenté de 1,1 %, surperformant le marché de 530 pb.

  • En mars, les ventes ont augmenté de 35 % en données publiées mais ont diminué de 6 % en organique, reflétant principalement une baisse organique de 20 % en Europe, en raison de la guerre en Ukraine, qui n’a pas été entièrement compensée par la croissance organique au sein de toutes les autres régions (les ventes en Chine ont augmenté de 6 %, malgré les premières restrictions liées au Covid dans certaines régions).

PREMIÈRE PUBLICATION DES OBJECTIFS FINANCIERS DE FORVIA POUR L’EXERCICE 2022 (Faurecia y compris 11 mois de consolidation de HELLA)

Sur la base d’une hypothèse actualisée et prudente de production automobile mondiale de 74,2 millions de véhicules légers en 2022 (contre une hypothèse de 78,7 millions en février), les objectifs financiers pour l’exercice 2022 de FORVIA sont désormais les suivants :

  • Ventes comprises entre 23 et 24 milliards d’euros (dont environ 1,5 milliard d’euros liés à l’effet combiné des devises et des matières premières),

  • Marge opérationnelle comprise entre 4 % et 5 %,

  • Cash-flow net à l’équilibre.

Ces objectifs financiers reposent sur l’hypothèse de 15,1 millions de véhicules légers produits en Europe et 20,1 millions de véhicules légers produits en Chine (segment des véhicules en adéquation avec les chiffres de CAAM pour la Chine, hors véhicules > 3,5 t), sont basés sur des taux de change moyens pour l’ensemble de l’année de 1,13 pour l’EUR/USD et de 7,20 pour l’EUR/CNY et tiennent compte de la dernière mise à jour du Groupe concernant l’impact net de l’inflation des coûts.

UNE FLEXIBILITÉ FINANCIÈRE ACCRUE

Afin d’accroître la flexibilité financière du groupe pour surmonter l’environnement actuel incertain :

  • Faurecia a renégocié de manière proactive la clause relative à ses engagements bancaires auprès des banques : le niveau de cette clause ne sera pas testé au 30 juin 2022 et sera de 3,75x au 31 décembre 2022 (au lieu de 3,0x) avant de revenir à 3,0x à partir du 30 juin 2023,

  • Le Conseil d’administration a décidé, lors de sa dernière réunion qui s’est tenue hier (25 avril 2022), de proposer à la prochaine assemblée générale qui se réunira le 1er juin de suspendre exceptionnellement le paiement de dividendes en 2022,

  • Faurecia a décidé de revoir à la hausse son programme de cession d’actifs en le faisant passer d’un objectif de 500 millions d’euros à clôturer d’ici fin 2023 à un objectif d’un milliard d’euros à clôturer d’ici fin 2023.

Patrick KOLLER, Directeur général de Faurecia, a déclaré :

« Depuis l’annonce de nos résultats pour l’exercice 2021, l’environnement a considérablement changé avec le début de la guerre en Ukraine et les nouvelles restrictions liées au Covid en Chine.

Notre industrie doit à nouveau s’adapter à un environnement complexe générant de nouvelles incertitudes, après deux années difficiles dues à la pandémie et à la pénurie de semi-conducteurs, dont les effets continuent d’impacter l’industrie automobile.

Même si la guerre en Ukraine devrait principalement affecter l’activité en Europe, nous devons nous adapter à cette nouvelle perturbation, dont la durée et l’ampleur, à ce jour, restent incertaines.

La récente acquisition de HELLA, conclue fin janvier, nous rend plus forts et plus résilients que jamais, mais elle a aussi augmenté de facto notre levier d’endettement. Dans le cadre de notre gestion agile de la crise, nous avons décidé de négocier de manière proactive avec les banques une dérogation temporaire à la clause relative à nos engagements bancaires afin d’accroître notre flexibilité financière. En outre, nous avons également revu à la hausse notre programme de cession d’actifs à réaliser d’ici la fin de l’année 2023.

En plus de ces mesures, le Conseil d’administration a également décidé de proposer à notre prochaine assemblée générale de suspendre exceptionnellement le paiement de dividendes en 2022.

Nos objectifs financiers au titre de l’année 2022 pour FORVIA (Faurecia + 11 mois de consolidation de HELLA), que nous publions aujourd’hui pour la première fois, sont basés sur une hypothèse de production automobile mondiale prudente de 74,2 millions de véhicules, reflétant la faible visibilité actuelle, mais démontrent néanmoins la forte résilience de FORVIA.

Nous sommes plus que jamais convaincus de l’immense potentiel de croissance rentable et de création de valeur de FORVIA, accéléré par l’acquisition de HELLA qui enrichit notre portefeuille de technologies innovantes et génère d’importantes synergies. Nous réaffirmons également avec détermination notre engagement de réduire notre endettement après l’acquisition de HELLA, en prenant toutes les mesures nécessaires pour revenir à la trajectoire de désendettement prévue, même si le contexte actuel impose un décalage pour 2022. »


  • Le Conseil d’administration, sous la présidence de Michel de ROSEN, s’est réuni le 25 avril et a revu à cette occasion le présent communiqué de presse.

  • « Le résultat opérationnel » présenté comme principal indicateur de performance de Faurecia est le résultat d’exploitation avant amortissement des actifs incorporels acquis lors de regroupements d’entreprises.

  • L’« EBITDA ajusté » est le résultat opérationnel tel que défini ci-dessus + la dépréciation et l’amortissement des actifs ; afin de se conformer pleinement à la réglementation de l’ESMA (Autorité européenne des marchés financiers), ce terme d’« EBITDA ajusté » sera utilisé par le Groupe à partir du 1er janvier 2022 au lieu du terme « EBITDA » qui était précédemment utilisé (cela signifie que les agrégats « EBITDA » jusqu’en 2021 sont comparables aux agrégats « EBITDA ajusté » à partir de 2022).

  • La « clause relative aux engagements bancaires » représente le ratio de la « Dette financière nette en fin de période » par rapport à l’« EBITDA ajusté sur les 12 derniers mois » ; il est testé deux fois par an, au 30 juin et au 31 décembre.

  • Toutes les autres définitions sont expliquées à la fin du communiqué de presse sous la rubrique « Définitions des termes utilisés dans ce document ».

  • Tous les chiffres relatifs à la production automobile mondiale ou régionale se réfèrent aux prévisions de S&P Global Mobility (anciennement IHS Markit) du mois d’avril 2022 (segment des véhicules en adéquation avec les chiffres de CAAM pour la Chine, c’est-à-dire hors véhicules > 3,5 t).

VENTES DU GROUPE

en M€

T1 2021

Effet de change

Croissance organique

Effet de périmètre (HELLA 2 mois)

T1 2022

Variation publiée

Ventes du Groupe

4 005

129

46

1 143

5 322

+32,9 %

% des ventes T1 2021

+3,2 %

+1,1 %

+28,5 %

Prod. auto. mondiale* (en m. d’unités)

19 721

-4,2 %

18 885

Surperformance

530pb

* Source : S&P Global Mobility (anciennement IHS Markit) du mois d’avril 2022 (segment des véhicules en adéquation avec les chiffres de CAAM pour la Chine)

Les ventes du trimestre se sont élevées à 5 322 millions d’euros, en hausse de 32,9 % en données publiées.

Elles comprennent :

  • Un effet de change positif de 129 millions d’euros, soit 3,2 % des ventes de l’année dernière, principalement dû aux variations du dollar américain et du renminbi par rapport à l’euro

  • Un effet de périmètre de 1 143 millions d’euros représentant 28,5 % des ventes de l’année dernière, dû aux deux premiers mois de consolidation de HELLA (à partir du 1er février 2022)

En données organiques, les ventes ont augmenté de 1,1 % au cours du trimestre. Alors que janvier et février ont affiché une solide croissance organique, le mois de mars a principalement reflété les perturbations de la chaîne d’approvisionnement des constructeurs automobiles européens, à cause de la guerre en Ukraine, mais aussi les premiers effets des restrictions liées au Covid-19 dans certaines régions chinoises.

En termes organiques, les ventes en mars ont baissé de 6 % au niveau du Groupe : ceci inclut un recul d’environ 20 % des ventes en Europe, qui n’a pas été entièrement compensé par la croissance dans toutes les autres régions (en Chine, la croissance organique en mars est restée en territoire positif à +6 %, bien inférieure à celle enregistrée en janvier et février).

La croissance organique des ventes de 1,1 % sur le trimestre est à comparer à une baisse de 4,2 % de la production automobile mondiale, soit une surperformance de 530 pb.

VENTES PAR ACTIVITÉ

en M€

Seating

Interiors

Clean Mobility

Clarion Electr.

HELLA
(2 mois)

Groupe

T1 2021

1 544

1 225

1 038

199

4 005

Effet de change

62

17

40

9

129

% des ventes T1 2021

+4,0 %

+1,4 %

+3,9 %

+4,6 %

+3,2 %

Croissance organique

69

-55

16

15

46

% des ventes T1 2021

+4,5 %

-4,5 %

+1,6 %

+7,4 %

+1,1 %

Effet de périmètre (HELLA 2 mois)

% des ventes T1 2021







1 143

n/s

1 143

+28,5 %

T1 2022

1 675

1 187

1 094

223

1 143

5 322

variation publiée

+8,5 %

-3,1 %

+5,4 %

+12,1 %

n/s

+32,9 %

Seating (31 % des ventes consolidées du Groupe sur la période)

Forte surperformance des ventes de 870 pb, grâce à :

  • La forte croissance organique de +43,9 % en Chine, à comparer à une production automobile chinoise en hausse de +8,9 % ; ceci reflète l’augmentation des ventes auprès des équipementiers chinois, de nouveaux entrants et d’un grand constructeur américain de véhicules électriques,

  • La croissance organique solide de +4,6 % en Amérique du Nord, à comparer à une production automobile américaine en recul de -1,8 % ; ceci reflète la contribution de nouveaux programmes qui ont démarré au second semestre 2021.

En Europe, les ventes ont baissé de 10,8 %, contre une production automobile européenne de -18,3 %, reflétant l’impact en mars des perturbations de la chaîne d’approvisionnement induites par la guerre en Ukraine.

La situation du nouveau projet dans le Michigan (USA) est maîtrisée et l’estimation des surcoûts au premier semestre 2022 est confirmée à 30 millions d’euros.

Interiors (22 % des ventes consolidées du Groupe sur la période)

Les ventes organiques sont globalement en ligne avec le recul de la production automobile, en baisse de 4,5 %, impactées par :

  • La baisse des ventes de SAS (15 % des ventes du T1 2021) qui ont reculé de 9,4 % en glissement annuel, affectées par la pénurie de semi-conducteurs et la guerre en Ukraine en mars,

  • La baisse organique des ventes de 8,5 % en Europe, néanmoins en forte surperformance par rapport à la production automobile européenne, en baisse de 18,3 %.

Clean Mobility (21 % des ventes consolidées du Groupe sur la période)

Forte surperformance des ventes de 580 pb, grâce à :

  • La forte croissance organique de +7,4 % en Amérique du Nord, à comparer à une production automobile nord-américaine en recul de 1,8 % ; ceci reflète les ventes avec Stellantis et Ford,

  • Une croissance organique résiliente en Europe (globalement stable), une autre forte surperformance par rapport à la production automobile européenne en retrait de 18,3 %, reflétant principalement les ventes de véhicules commerciaux.

Clarion Electronics (4 % des ventes consolidées du Groupe sur la période)

Forte surperformance des ventes de 1 160 pb avec une croissance organique de +7,4 %, reflétant l’effet positif du recentrage stratégique ; elle a été stimulée par :

  • La forte croissance organique de +20,8 % en Chine, à comparer à une production automobile chinoise de +8,9 % ; impact limité sur l’activité au 1er trimestre du variant du Covid et de la pénurie de semi-conducteurs,

  • La forte croissance organique de +33,8 % en Amérique du Nord, à comparer à une production automobile nord-américaine en recul de 1,8 % ; les ventes à RNM ont été le principal contributeur.

1,1 milliard d’euros d’effet de périmètre lié à la consolidation de HELLA au premier trimestre 2022 (deux mois)

Faurecia consolide HELLA depuis le 1er février 2022.

HELLA étant une société cotée en bourse avec sa propre communication financière et un exercice comptable différent de celui de Faurecia (l’exercice de HELLA clôture au 31 mai 2022), Faurecia communiquera la contribution trimestrielle des ventes de HELLA en tant qu’« effet de périmètre » tout au long de l’exercice 2022, en tant que montant combiné pour toutes les activités et les zones géographiques de HELLA.

VENTES PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

en M€

Europe

Am. du Nord

Asie

dont Chine

RdM

HELLA
(2 mois)

Groupe

T1 2021

1 970

952

928

670

154

4 005

Effet de change

-34

75

76

76

12

129

% des ventes T1 2021

-1,7 %

+7,9 %

+8,2 %

+11,3 %

+7,5 %

+3,2 %

Croissance organique

-171

61

135

121

20

46

% des ventes T1 2021

-8,7 %

+6,4 %

+14,6 %

+18,0 %

+12,9 %

+1,1 %

Effet de périmètre (HELLA 2 mois)

% des ventes T1 2021

1 143

n/s

1 143

+28,5 %

T1 2022

1 765

1 088

1 140

867

186

1 143

5 322

variation publiée

-10,4 %

+14,3 %

+22,8 %

+29,4 %

+20,4 %

n/s

+32,9 %

Europe (45 % des ventes consolidées du Groupe sur la période ; les commentaires ci-dessous ne font référence qu’aux ventes de Faurecia dans la région à son périmètre de fin 2021, hors contribution de HELLA)

Les ventes en Europe ont diminué de 8,7 % au premier trimestre, reflétant la baisse de 20 % des ventes en mars à cause des perturbations de la chaîne d’approvisionnement liées à la guerre en Ukraine.

Néanmoins, les ventes ont affiché une solide surperformance de 960 pb, à comparer à une production automobile européenne en recul de 18,3 % :

  • Toutes les activités ont affiché une surperformance d’au moins 750 pb dans la région,

  • Les véhicules commerciaux et les ventes à Ford (principalement pour Interiors) ont affiché une progression organique au cours du trimestre.

Amérique du Nord (25 % des ventes consolidées du Groupe sur la période ; les commentaires ci-dessous ne font référence qu’aux ventes de Faurecia dans la région à son périmètre de fin 2021, hors contribution de HELLA)

Forte croissance organique de +6,4 %, reflétant une solide surperformance des ventes de 820 pb :

  • Toutes les activités ont affiché une forte surperformance d’au moins 600 pb dans la région,

  • Effet positif de la contribution des nouveaux projets Seating qui ont débuté au S2 2021,

  • Forte augmentation des ventes auprès d’un grand constructeur américain de véhicules électriques et RNM.

Asie (26 % des ventes consolidées du Groupe sur la période ; les commentaires ci-dessous ne font référence qu’aux ventes de Faurecia dans la région à son périmètre de fin 2021, hors contribution de HELLA)

Croissance organique à deux chiffres de +14,6 %, reflétant une solide surperformance des ventes de 1 350 pb, grâce à :

  • Une forte croissance organique de +18,0 % en Chine, à comparer à une production automobile chinoise en hausse de 8,9 % ; ceci reflète les fortes ventes de Seating auprès des équipementiers chinois, d’un grand fabricant américain de véhicules électriques et de nouveaux entrants,

  • Les ventes en Chine ont continué leur progression en mars, mais à un rythme plus faible (+6 %) qu’au cours des deux premiers mois de l’année, à cause des premiers effets des restrictions liées au Covid-19 dans certaines régions.

Reste du monde (4 % des ventes consolidées du Groupe sur la période ; les commentaires ci-dessous ne font référence qu’aux ventes de Faurecia dans la région à son périmètre de fin 2021, hors contribution de HELLA)

En Amérique du Sud, qui représente environ 3/4 du total, les ventes organiques ont augmenté de 17,5 %, soit une très forte surperformance de 3 020 pb, principalement grâce aux ventes au groupe Stellantis.

OBJECTIFS FINANCIERS DE FORVIA POUR L’EXERCICE 2022 (Faurecia y compris 11 mois de consolidation de HELLA)

Le 19 avril, S&P Global Mobility (anciennement IHS Markit) a publié ses dernières prévisions concernant la production automobile mondiale en 2022 : S&P Global Mobility prévoit désormais 77,3 millions de véhicules légers (VL), contre 80,7 millions prévus en février, avant le début de la guerre en Ukraine, et contre 73,4 millions produits en 2021.

L’essentiel de la baisse de 3,4 millions prévue par S&P Global Mobility entre février et avril est lié à :

  • L’Europe pour 2,2 millions de VL : les prévisions pour l’Europe indiquent maintenant 16,5 millions de VL contre 18,7 millions prévus en février et 15,9 millions produits en 2021,

  • L’Amérique du Nord pour 0,5 million de VL : les prévisions pour l’Amérique du Nord indiquent maintenant 14,7 millions de VL contre 15,2 millions prévus en février et 13,0 millions produits en 2021,

  • La Chine pour seulement 0,4 million de VL : les prévisions pour la Chine indiquent maintenant 21,3 millions de VL contre 21,7 millions prévus en février et 21,0 millions produits en 2021.

L’hypothèse actualisée de Faurecia pour la production automobile mondiale en 2022 est plus prudente que celle de S&P Global Mobility et s’établit à 74,2 millions de véhicules légers, contre la précédente hypothèse de 78,7 millions estimée en février, avant le début de la guerre en Ukraine et avant les restrictions liées au Covid en Chine.

Par régions, l’hypothèse actualisée de Faurecia est plus prudente que celle de S&P Global Mobility, principalement sur l’Europe (1,4 millions de VL en moins que la dernière estimation de S&P Global Mobility) et la Chine (1,2 millions de VL en moins que la dernière estimation de S&P Global Mobility).

Sur la base de cette hypothèse actualisée de la production automobile mondiale de 74,2 millions de VL en 2022 (contre une précédente hypothèse de 78,7 millions en février), les objectifs financiers pour l’exercice 2022 de FORVIA (Faurecia y compris 11 mois de consolidation de HELLA) sont les suivants :

  • Ventes comprises entre 23 et 24 milliards d’euros (dont environ 1,5 milliard d’euros liés à l’effet combiné des devises et des matières premières),

  • Marge opérationnelle comprise entre 4 % et 5 %,

  • Cash-flow net à l’équilibre.

Ces objectifs financiers reposent sur l’hypothèse de 15,1 millions de véhicules légers produits en Europe et 20,1 millions de véhicules légers produits en Chine (segment des véhicules en adéquation avec les chiffres de CAAM pour la Chine, hors véhicules > 3,5 t), sont basés sur des taux de change moyens pour l’ensemble de l’année de 1,13 pour l’EUR/USD et de 7,20 pour l’EUR/CNY et tiennent compte de la dernière mise à jour du Groupe concernant l’impact net de l’inflation des coûts. Les objectifs financiers publiés le 21 février concernaient Faurecia uniquement à son périmètre de fin 2021 et ne tenaient pas compte de l’effet de la consolidation de HELLA ni de l’impact de la guerre en Ukraine et des restrictions liées au Covid en Chine qui n’avaient pas encore commencé à ce moment-là.

UNE FLEXIBILITÉ FINANCIÈRE ACCRUE POUR FAIRE FACE

À L’ENVIRONNEMENT ACTUEL INCERTAIN GRÂCE À LA RENÉGOCIATION DE LA CLAUSE RELATIVE AUX ENGAGEMENTS BANCAIRES, À LA SUSPENSION EXCEPTIONNELLE DU PAIEMENT DE DIVIDENDES EN 2022 ET À LA REVUE À LA HAUSSE DU PROGRAMME DE CESSION D’ACTIFS

Le 31 janvier 2022, conformément au calendrier prévu, Faurecia a finalisé l’acquisition stratégique et transformante de HELLA, créant ainsi le 7e fournisseur mondial de l’industrie automobile.

Faurecia détient désormais 81,5 % de HELLA, pour laquelle elle a payé un prix total de 5,4 milliards d’euros : 0,5 milliard d’euros ont été versés en actions par le biais d’une augmentation de capital réservée au pool familial Hueck/Roepke (qui détient désormais 8,95 % du capital de Faurecia) et 4,9 milliards d’euros ont été versés en numéraire à la partie restante du pool familial et aux autres actionnaires.

Le 24 février 2022, la guerre en Ukraine a éclaté de manière inattendue, générant une incertitude significative sur les conditions du marché, principalement pour l’industrie automobile européenne. La durée et l’ampleur des effets de cette guerre offrent une visibilité limitée à ce stade, tant en termes de volumes que d’inflation des coûts.

Outre cette faible visibilité, la pandémie en Chine constitue un risque supplémentaire qui pourrait peser sur les volumes en 2022.

Dans cet environnement incertain et afin d’accroître sa flexibilité financière, Faurecia a renégocié de manière proactive la clause relative à ses engagements bancaires auprès des banques. Les banques ont pleinement soutenu la stratégie de Faurecia ainsi que sa stratégie de désendettement et ont accepté que la clause relative à ses engagements bancaires ne soit pas testée au 30 juin 2022 et soit de 3,75x au 31 décembre 2022 (au lieu de 3,0x) avant de revenir à 3,0x à partir du 30 juin 2023. Cette nouvelle limite temporaire de 3,75x à la clôture de l’exercice a été conçue afin de donner à Faurecia une marge de manœuvre suffisante, même dans l’environnement actuel incertain.

La décision prise par Faurecia de revoir à la hausse son programme de cession d’actifs, passant d’un objectif de 500 millions d’euros à clôturer d’ici fin 2023 (comme indiqué en août 2021 lors de l’annonce de l’acquisition de HELLA) à un objectif d’un milliard d’euros à clôturer d’ici fin 2023, renforce encore la flexibilité financière.

Enfin, le Conseil d’administration, lors de sa réunion qui s’est tenue hier (25 avril 2022), a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale de suspendre exceptionnellement le paiement de dividendes en 2022 afin de contribuer davantage à l’accroissement de la flexibilité financière (au lieu des 1 €/action annoncés le 21 février 2022).

PROCHAINES ÉTAPES CONCERNANT LE REFINANCEMENT DE L’ACQUISITION DE HELLA ET CONFIRMATION DE LA STRATÉGIE DE DÉSENDETTEMENT

En ce qui concerne le refinancement de l’acquisition de HELLA, compte tenu des récentes conditions de marché, Faurecia a décidé de ne pas encore lancer son augmentation de capital, dans l’attente de conditions de marché plus favorables.

Pour rappel, le prêt relais en vue d’une émission d’actions offre une marge de manœuvre jusqu’à la mi-février 2023, tandis que le prêt relais en vue d’une émission obligataire offre une marge de manœuvre encore plus importante jusqu’à mi-août 2023.

Cette marge de manœuvre ainsi que la flexibilité financière accrue obtenue grâce à la renégociation de la clause relative aux engagements bancaires, la suspension du paiement de dividendes en 2022 et la revue à la hausse du programme de cession d’actifs permettent à Faurecia d’attendre sereinement des conditions de marché plus propices pour lancer les prochaines étapes du processus de refinancement de l’acquisition de HELLA.

Faurecia est pleinement engagée à se désendetter après l’acquisition de HELLA. Même si les conditions de marché actuelles inattendues imposent un certain retard à court terme par rapport au plan initial, Faurecia confirme qu’elle prendra toutes les mesures nécessaires pour rejoindre dès que possible sa trajectoire de désendettement.

DATES À RETENIR

  • L’assemblée générale annuelle des actionnaires se tiendra au siège de Faurecia, à Nanterre, le 1er juin 2022 (au lieu du 8 juin tel que précédemment indiqué le 21 février 2022). Un communiqué de presse sera publié prochainement pour donner toutes les informations relatives à cette assemblée.

  • Les perspectives moyen terme à horizon 2025 de FORVIA seront présentées lors d’une Journée des investisseurs qui se tiendra début novembre 2022.

La présentation des ventes de Faurecia pour le 1er trimestre 2022 est également disponible sur le site Internet de Faurecia : www.faurecia.com

Un webcast aura lieu aujourd’hui à 08 h 00 (heure de Paris). Si vous souhaitez suivre la présentation en utilisant le webcast, veuillez accéder au lien suivant : https://edge.media-server.com/mmc/p/iqimnwdh

Une rediffusion sera disponible dans les meilleurs délais. Vous pouvez également suivre la présentation par conférence téléphonique :

  • France : +33 (0)1 70 95 03 46

  • Royaume-Uni : +44 (0) 2071 928338

  • États-Unis : +1 646-741-3167

Code de confirmation : 5870436

Calendrier financier

1er juin 2022 : Assemblée générale annuelle des actionnaires

25 juillet 2022 : Résultats du S1 2022 (avant l’ouverture des marchés)

21 octobre 2022 : Ventes du T3 2022 (avant l’ouverture des marchés)

Début novembre 2022 : Journée des investisseurs (Capital Markets Day)



Contacts
Presse
media@forvia.com




Analystes/Investisseurs
Marc MAILLET
Directeur des Relations investisseurs
Tél. : +33 (0)1 72 36 75 70
marc.maillet@forvia.com



Matthieu FERNANDEZ
Directeur adjoint des Relations investisseurs
Tél. : +33 (0)6 22 02 01 54
matthieu.fernandez@forvia.com



À propos de Faurecia

Faurecia, une entreprise du Groupe FORVIA, est un acteur majeur de l’industrie automobile mondiale. Avec 257 sites industriels, 39 centres de R&D et 111 000 collaborateurs répartis dans 33 pays, Faurecia est leader dans ses quatre domaines d’activité : Seating, Interiors, Clarion Electronics et Clean Mobility. En 2021, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 15,6 milliards d’euros. Faurecia est cotée sur le marché Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC Next 20. www.faurecia.com

À propos de FORVIA

FORVIA, septième acteur mondial des technologies automobiles, regroupe les forces technologiques et industrielles complémentaires de Faurecia et HELLA. Avec plus de 300 sites industriels et 66 centres de R&D, 150 000 personnes, dont plus de 35 000 ingénieurs dans plus de 40 pays, FORVIA propose une approche unique et complète des défis automobiles d’aujourd’hui et de demain. Composé de 6 groupes d’affaires avec 24 lignes de produits, FORVIA a pour objectif de devenir le partenaire privilégié d’innovation et d’intégration des constructeurs automobiles du monde entier. Le groupe fournit des solutions pour une mobilité sûre, durable, avancée et personnalisée, FORVIA veut être un acteur du changement qui s’engage à imaginer et à mettre en œuvre la transformation de la mobilité. www.forvia.com

MENTIONS LÉGALES

Cette présentation contient certaines déclarations prospectives concernant Faurecia. Ces déclarations prospectives représentent des évolutions ou des objectifs et ne peuvent être interprétées comme constituant des prévisions concernant les futurs résultats ou tout autre indicateur de performance de Faurecia. Dans certains cas, il est possible d’identifier ces déclarations prospectives par des mots prospectifs, tels que « estimer », « s’attendre à », « anticiper », « projeter », « planifier », « avoir l’intention de », « objectif », « penser », « prévoir », « probable », « peut », « devrait », « but », « cible », « pourrait », « prédire », « continuer », « convaincu » et « confiant », la forme négative ou plurielle de ces mots et toute autre terminologie comparable. Les déclarations prospectives figurant dans le présent document comprennent, de façon non-exhaustive, des projections et des estimations financières ainsi que les hypothèses qui les sous-tendent, y compris, sans s’y limiter, les hypothèses relatives aux stratégies commerciales actuelles et futures (y compris l’intégration réussie de HELLA au sein du groupe Faurecia), les attentes et les déclarations concernant l’exploitation de l’activité de Faurecia, ainsi que l’exploitation, la direction et le succès futurs de l’activité de Faurecia.

Bien que Faurecia estime que ses prévisions soient fondées sur des hypothèses raisonnables, les investisseurs sont avertis que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques, connus ou inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs, y compris l’impact mondial de l’épidémie de COVID-19 et la durée et la gravité de cette épidémie sur les activités et l’exploitation de Faurecia, tous ces facteurs pouvant être indépendants de la volonté de Faurecia et pouvant entraîner une différence significative entre les résultats réels et ceux prévus dans ces déclarations prospectives. Pour une description détaillée de ces risques, de ces incertitudes et d’autres facteurs, veuillez-vous référer aux documents publics déposés auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (« AMF »), aux communiqués de presse, aux présentations et, en particulier, à ceux décrits en section 2. « Facteurs et maîtrise du risque » du Document d’enregistrement universel 2021 de Faurecia déposé par la société auprès de l’AMF le 6 avril 2022 sous le numéro D. 22-0246 (dont une copie est disponible sur www.faurecia.com).
Sous réserve des exigences réglementaires, Faurecia ne prend pas l’engagement de mettre à jour ou de réviser publiquement ces déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres. Toute information relative aux performances passées contenue dans le présent document ne constitue pas une garantie de performances futures. Rien dans le présent document ne doit être interprété comme une recommandation d’investissement ou comme un conseil juridique, fiscal, d’investissement ou comptable.

Les données historiques relatives à HELLA comprises dans cette présentation ont été fournis à Faurecia par HELLA dans le cadre du processus d’acquisition. Ces données historiques n’ont ni été vérifiées ni fait l’objet d’une quelconque revue même limitée par les commissaires aux comptes de Faurecia. HELLA reste une société cotée en bourse. Pour obtenir plus d’informations sur HELLA, vous pouvez consulter le site www.hella.com.

Cette présentation ne constitue pas et ne doit pas être interprétée comme une offre de vente ou une sollicitation d’une offre d’achat de titres Faurecia.


ANNEXES

DÉFINITIONS DES TERMES UTILISÉS DANS CE DOCUMENT

  1. Croissance des ventes

L’évolution des ventes de Faurecia sur un an comprend trois éléments :

  • un « effet de change » calculé en appliquant les taux de change moyens de la période aux ventes de l’année précédente,

  • un « effet de périmètre » (acquisition/cession),

  • et la « croissance à taux de change constants ».

Faurecia définit « l’effet de périmètre » comme l’ensemble des acquisitions et des cessions, dont les ventes annuelles s’élèvent à plus de 250 millions d’euros.

Les autres acquisitions dont le montant des ventes est inférieur à ce seuil sont considérées comme des « acquisitions bolt-on » et sont comprises dans la « croissance à taux de change constants ».

En 2021, il n’y a eu aucun effet des « acquisitions bolt-on » ; Ainsi, la « croissance à taux de change constants » est équivalente à la croissance des ventes à périmètre et taux de change constants également présentée comme une « croissance organique ».

  1. Résultat opérationnel

Le résultat d’opérationnel est le principal indicateur de performance du groupe Faurecia. Il correspond au résultat net des sociétés entièrement consolidées avant :

  • Amortissement des actifs incorporels acquis lors de regroupements d’entreprises ;

  • Les autres produits et charges d’exploitation non récurrents, qui correspondent à des éléments importants, inhabituels et exceptionnels, notamment les frais de réorganisation et de préretraite, l’impact d’événements exceptionnels tels que l’abandon d’une activité, la fermeture ou la vente d’un site industriel, la cession d’immeubles hors exploitation, les pertes de valeur enregistrées pour les immobilisations corporelles ou incorporelles, ainsi que d’autres pertes importantes et inhabituelles ;

  • Les revenus des prêts, des placements de trésorerie et des valeurs mobilières de placement ; Les coûts financiers ;

  • Les autres produits et charges financiers, qui comprennent l’impact de l’actualisation de l’obligation de prestations de retraite et le rendement des actifs du régime correspondant, la partie inefficace des couvertures de taux d’intérêt et de change, les variations de valeur des produits de taux d’intérêt et de change pour lesquels la relation de couverture ne satisfait pas aux critères énoncés ou la relation ne peut être démontrée selon la norme IFRS 9, et les gains et les pertes liées aux ventes de participations dans des filiales ;

  • Fiscalité.

  1. EBITDA ajusté

L’EBITDA ajusté est le résultat opérationnel tel que défini ci-dessus + la dépréciation et l’amortissement des actifs ; afin de se conformer pleinement à la réglementation de l’ESMA (Autorité européenne des marchés financiers), ce terme d’« EBITDA ajusté » sera utilisé par le Groupe à partir du 1er janvier 2022 au lieu du terme « EBITDA » qui était précédemment utilisé (cela signifie que les agrégats « EBITDA » jusqu’en 2021 sont comparables aux agrégats « EBITDA ajusté » à partir de 2022).

  1. Flux de trésorerie nets

Les flux de trésorerie nets se définissent de la façon suivante : Trésorerie nette provenant (utilisée dans) des activités d’exploitation et d’investissement moins les (acquisitions)/cessions de participations et d’entreprises (nettes de la trésorerie et des équivalents de trésorerie), autres charges et produits de la cession d’actifs financiers. Le remboursement de la dette IFRS 16 n’est pas inclus.

  1. Dette financière nette

La dette financière nette se définit de la façon suivante : Dette financière brute moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie et les produits dérivés classés dans les actifs non courants et courants. Elle inclut les dettes locatives (dette IFRS 16).

RÉPARTITION PAR TRIMESTRE DES VENTES PROFORMA DE L’EXERCICE 2021 tel que présentée au chapitre 6 du Document d’enregistrement universel 2021 de Faurecia

Ventes en millions d’euros (non audités)

T1 2021

T2 2021

T3 2021

T4 2021

2021

Faurecia 2021 tel que publié

4 005

3 778

3 426

4 409

15 618

HELLA 12/2020 - 11/2021

1 679

1 622

1 444

1 572

6 317

Opérations réciproques

-9

-9

-9

-9

-36

FORVIA 2021 proforma

5 675

5 391

4 861

5 972

21 898

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles