La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 118,67
    -159,58 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Le Forum de Davos a finalement été une réussite, voici pourquoi

ARND WIEGMANN

BILAN - Voici les points à retenir du dernier Forum économique mondial de Davos. Une 51e édition raillée pour son casting famélique, mais finalement riche d'enseignements et de très bonne facture.

Davos inédit pour l'élite mondiale. Le fondé en 1971 par a enlevé ses habits hivernaux pour tenir cession au printemps. Une moins médiatisée que les précédentes, mais très attendue des habitués après deux ans d'interruption liée au Covid-19.

Le session 2022, qui se tenait pour la 51e fois, s'est donc tenue du 23 au 26 mai dernier. Sans les Russes, pour cause de guerre en Ukraine, et avec très peu de représentants chinois (seule le ministre du Climat avait fait le déplacement), alors qu'ils étaient en force lors des années précédentes. Beaucoup se sont gaussés de cette édition croupion, mais à écouter les participants, c'était finalement plutôt réussi.

Zelensky en ouverture

Le show s'est ouvert par un direct distanciel du président ukrainien, , avec des phrases chocs qui a marqué d'entrée de jeu: "Ce qui est en jeu en ce moment, c'est de savoir si la force brute gouvernera le monde. Et si elle règne, alors nos avis n'ont pas d'intérêt et cela n'a plus de sens de se réunir à Davos."

Le CAC 40 toujours au rendez-vous

Le casting d'abord n'était pas si famélique avec côté européen Ursula von der Leyen (Commission) et Christine Lagarde (BCE) et le chancelier allemand Olaf Scholz. Seul officiel français, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Mais le plein côté CAC 40 avec Benoit Bazin (Saint-Gobain), Nicolas Hieronimus (L'Oréal), Benoît Potier (Air Liquide), Paul Hudson (Sanofi), Bertrand Dumazy (Edenred), Thomas Buberl (AXA), Rodolphe Saadé (CMA-CGM), Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric), Aiman Ezzat (Capgemini) et Catherine MacGregor (Engie). Pour certains d'entre eux, notamment pour ceux qui ont pris leurs fonctions récemment, c'était la première fois.

Discussions sur le prix du gaz

C'est le cas de qui raconte qu'elle a été ravie de l'expérience. "Beaucoup de rendez-vous business très utiles, et de belles rencontres." Par exemple avec l'américain John Kerry. L'ex-secrétaire d'Etat est devenu un ambassadeur hors norme pour le climat e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles