Marchés français ouverture 2 h 4 min
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,07 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,10 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 969,23
    -280,01 (-0,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,0197
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 228,71
    +182,94 (+0,91 %)
     
  • BTC-EUR

    23 421,91
    +364,43 (+1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,84
    +14,96 (+2,76 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     

Fortunes: la tech, l'autre cerveau de Bernard Arnault

Carolina Arantes/SP

En plus du génie des créatifs, le patron-ingénieur de LVMH (actionnaire de Challenges) développe une stratégie pour placer son groupe à la pointe de l'innovation, voire en avance sur la concurrence.

Veste sombre et pull à col roulé noir, Bernard Arnault , très à l’aise, a pris place dans l’appartement virtuel de LVMH (actionnaire de Challenges ), reconnaissable à son décor: un piano à queue trône au milieu de la pièce et une montre connectée Bulgari est accrochée au mur, tandis qu’un rouge à lèvres aux couleurs de Sephora structure cet environnement factice. Il dialogue avec Livi, l’avatar de LVMH. Rappelant que le groupe a identifié 950 start-up et en sélectionne chaque année une vingtaine qui rejoint l’incubateur du groupe à Station F. "Je viens d’une famille d’entrepreneurs et nos maisons de luxe ont été fondées par des créateurs d’entreprise particulièrement innovants", rappelle-t-il. La discussion se prolonge sur la vision de Bernard Arnault. "Beaucoup de gens imaginent que je suis mon propre patron avec personne au-dessus de moi, mais ce n’est pas vrai , insiste le fondateur du numéro un mondial du luxe, j’ai un patron, c’est le client, c’est lui qui m’inspire et me challenge tous les jours." La scène de VivaTech, le Salon de l’innovation et des nouvelles technologies, créé il y a six ans par Bernard Arnault et Maurice Lévy, est l'occasion pour LVMH et son PDG de démontrer à quel point le groupe de luxe est en avance dans la technologie Web 3.0 et le métavers.

Au service du luxe

La première fortune de France a toujours expliqué que la réussite de son groupe reposait sur un équilibre subtil entre le cerveau gauche et le cerveau droit. Faire émerger des talents, libérer la créativité est une chose, s'appuyer sur la recherche fondamentale et mettre la technologie au service du luxe en est une autre. Polytechnicien, le PDG de LVMH a toujours été sensible à ce que la technologie et l'innovation imprègnent une partie des décisions. Dans les allées noires de monde de VivaTech, Bernard Arnault se fait expliquer cette innovation mise au point par Vuitton, qui permet d'imaginer un univers digital unique et personnifié pour un client. "Nous recréons un magasin virtu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles