La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 846,47
    +173,04 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Fortunes: Les riches aventuriers en quête d'adrénaline

Avec la fin de la crise sanitaire, les riches aventuriers laissent de nouveau libre cours à leur grain de folie. Leur Graal: l'expérience unique, le frisson ultime, en communion avec la nature.

est toujours en quête de sa prochaine dose d'adrénaline. En ce moment, il la trouve au Mexique, dans le minuscule village de pêcheur de Punta San Carlos, en Basse-Californie. On y accède après quatre heures de 4 × 4 sur un chemin de terre. Seul intérêt: une "vague magique" de 5 mètres, Graal des surfeurs. "On atterrit au pied d'une falaise, il ne faut pas se rater, souffle l'entrepreneur, l'air rêveur.

(Facebook Solosports Punta San Carlos)

Le lieu est spartiate, c'est très intense, très hardcore." L'expérience, hors norme, n'a pas de prix. Il aime s'y ressourcer pendant une semaine. Ceux qui l'ont accompagné, pour voir, n'ont pas tenu quatre jours. Bien sûr, il y aura toujours preneur pour un séjour à 4.000 euros la nuit dans le resort écolo chic The Brando sur l'île de Tetiaroa, en Polynésie française. Et la plupart des entrepreneurs fortunés préféreront passer leur été dans les villas de rêve rassemblées par The Collectionnist ou Homanie. Mais avec la fin de la crise sanitaire, les riches aventuriers laissent de nouveau libre cours à leur grain de folie. Prenez . Seule la pandémie a pu interrompre son mouvement perpétuel. Aujourd'hui, c'est reparti, malgré les tempêtes médiatiques qui ébranlent son empire de la cybersécurité, malgré les sanctions occidentales contre les citoyens russes: son amour du voyage est trop irrépressible; et le milliardaire russe l'associe à sa passion pour la photographie, ce qui permet de le suivre quasiment à la trace à travers son compte Flickr.

Chaîne de l\'Altaï. A la tête d\'un empire de la cybersécurité, le Russe Eugene Kaspersky effectue chaque été une marche de 300 kilomètres en Sibérie.
Chaîne de l\'Altaï. A la tête d\'un empire de la cybersécurité, le Russe Eugene Kaspersky effectue chaque été une marche de 300 kilomètres en Sibérie.

Chaîne de l'Altaï. A la tête d'un empire de la cybersécurité, le Russe Eugene Kaspersky effectue chaque été une marche de 300 kilomètres en Sibérie. (Eugene.Kasperky.com)

Se reconnecter à la nature

Au cours des derniers mois, il a rallié Chengdu, en Chine, à Istanbul, en passant par le lac russe Baïkal en hiver, quand les températures flirtent avec les moins 20 degrés. Car le pape de l'antivirus convoite le grand frisson. Quand il le pouvait encore, il adorait parcourir les flancs des vol[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles