La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 516,47
    -353,60 (-1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Fortunes de France: qui se cache derrière la croissance accélérée des crèches privées?

J.-P. Muller/AFP

Profitant de l'ouverture au privé il y a vingt ans et de subventions publiques, de grands groupes français se constituent sur ce marché où la demande est forte.

Comme pour les seniors, l'accueil des tout-petits a été partiellement privatisé. Une activité sensible et risquée, comme le prouve . Avec près de 90.000 places en France, le privé représente 20% de l'offre et 25.000 salariés. Sur ce marché d'1,7 milliard d'euros, quatre réseaux se taillent la part du lion: Babilou, Grandir (Les Petits Chaperons rouges), La Maison Bleue et People& Baby. A leur tête, des entrepreneurs très discrets -aucun n'a souhaité répondre à nos questions- qui ont flairé à l'orée des années 2000 l'opportunité d'investir dans un secteur incapable de répondre à la demande criante des familles.

Lire aussi

fut le pionnier. C'est à New York que ce banquier découvre le concept de crèche d'entreprise. Il l'importe sous l'enseigne Les Petits Chaperons rouges et commence un lobbying pour faire sauter le monopole public. Ouvrant la voie au financier , qui créent avec plus de 2.000 crèches, pour un chiffre d’affaires d'environ 500 millions d’euros. Ceux qui ambitionnent aujourd'hui de devenir numéro un mondial sont les seuls à figurer dans notre classement (331e, avec 350 millions d'euros), Jean-Emmanuel Rodocanachi ayant fait une furtive apparition en 2016 avant de céder la majorité de ses parts.

Manne des entreprises

L'accélération a eu lieu en 2004: les crèches privées accèdent aux subventions publiques, et un généreux crédit d'impôt est alloué aux entreprises réservant des berceaux à leurs salariés. Débarquent deux duos d'entrepreneurs, composés d'un homme d'affaires et d'une puéricultrice: Christophe Durieux et Odile Broglin avec People&Baby, et Sylvain Forestier et Antonia Ryckbosch avec La Maison Bleue.

Lire aussi

Crèches d'entreprises, délégations de service public auprès des municipalités, rachats, microcrèches… . "Ils ont très bien su s'adapter à la commande publique, aux spécificités des territoires et aux besoins des familles", estime Marie-Sophie Saoudi, directrice du cabinet de conseil Horizon Crèche qui se souvient de la "révolution" qu'a en[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi