La bourse ferme dans 7 h 20 min
  • CAC 40

    6 728,51
    +52,61 (+0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 119,86
    +3,24 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1881
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 812,20
    -10,00 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    32 434,60
    -1 485,75 (-4,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,05
    -24,84 (-2,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,24 (+0,34 %)
     
  • DAX

    15 577,09
    +8,36 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 108,39
    +26,67 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 119,15
    -116,65 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,3918
    +0,0035 (+0,25 %)
     

Fortunes: comment le Covid a bousculé les placements des hommes d'affaires les plus riches

·2 min de lecture

INTERVIEW - Nicolas Otton, nouveau directeur de BNP Paribas Banque privée revient pour Challenges sur la manière dont la pandémie a modifié les attentes, aspirations et investissements des hommes d'affaires les plus fortunés.

Avec le Covid, les banques privées ont dû adapter leur offre. Non pas parce que leurs clients s’en détournent: au contraire, leurs avoirs, rien qu’en France, ont augmenté, en dix-huit mois, de plus de 10% pour dépasser 1.000 milliards d’euros. Ce qui a changé, ce sont les aspirations et les besoins des clients fortunés, impactés, eux aussi, par la pandémie. Plongée dans les mutations du mystérieux monde de la gestion des plus riches, avec Nicolas Otton, nouveau directeur de BNP Paribas Banque privée.

Challenges - Comment la pandémie a-t-elle affecté vos clients, et notamment ceux qui sont aussi chefs d’entreprise?

Nicolas Otton - L’impact de la pandémie est très hétérogène entre secteurs d’activités avec des qui ont particulièrement bien résisté. Mais nous constatons aussi que la richesse se transforme et se fabrique désormais de manière différente: elle se crée de moins en moins par la transmission familiale classiquement portée par des biens immobiliers, mais davantage par la création et la cession d'entreprise.

La pandémie a-t-elle modifié l’attitude de vos clients actifs vis-à-vis de leur carrière, les poussant à vendre ou à transmettre plus rapidement que prévu, par anticipation d’éventuels ennuis professionnels ou personnels?

On observe en effet des changements de gouvernance dans les entreprises. Les transmissions entre générations s’accélèrent, notamment au sein des structures familiales. Quant aux plus jeunes entrepreneurs, ils n’hésitent plus à céder leur participation pour se repositionner sur de nouveaux projets plus rapidement.

Quel a été l’impact sur la demande en termes de produits et de services?

De cette crise d’abord sont nées de nouvelles réflexions de nos clients qui sont devenues des évidences collectives. Notamment l’investissement à impact. Les 1.000 clients entrepreneurs que nous interrogeons chaque année l’expriment clairement: 7 sur 10 souhaitent investir dans des , avec une proportion encore plus importante chez les jeunes générations. E[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles