Publicité
Marchés français ouverture 49 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 566,29
    +127,68 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0650
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    16 791,31
    +279,62 (+1,69 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 595,26
    +295,82 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,94
    -12,81 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Fortune de Gaël Monfils : combien le joueur de tennis a-t-il empoché depuis ses débuts ?

CLIVE BRUNSKILLGETTY IMAGES NORTH AMERICAGetty Images via AFP

Fin du match pour Gaël Monfils. La star française du tennis ne se qualifiera pas pour les quarts de finale d’Indian Wells cette année. Il vient de perdre face au 9e mondial Casper Ruud, mercredi 13 mars.

Pour Roland Garros qui se déroulera en mai prochain, le joueur n’a pas non plus d’objectif de classement. Un coup de mou qui ne serait que passager selon la star. Ce jeudi 14 mars, ce dernier déclarait à l'Équipe souhaitait «revenir là où il était avant.» Fin de carrière sportive ou non, une chose est sûre : notre fleuron national du tennis a déjà amassé une petite fortune depuis qu’il foule la terre battue.

Au plus haut de sa carrière, en 2016, Gaël Monfils vainqueur du tournoi de Washington culminait à la 6e place mondiale. Et il empochait un joli chèque d’un peu moins de trois millions d’euros de primes de l’APT, selon ce principal circuit international de tennis masculin, dont il fait partie.

D’après les chiffres de l’association professionnelle de tennis, le joueur a ensuite peu à peu décroché, se maintenant proche du million de revenus de «prize money» au fil des années, gains remportés par les joueurs professionnels de tennis en fonction de leurs résultats dans les tournois auxquels ils participent.

PUBLICITÉ

En 2019, victorieux du tournoi de Rotterdam, il percevait l’équivalent de près de 2,4 millions d’euros. En 2022, juste un peu moins de 700 000 euros. Et depuis le début de l’année, les tournois d’Auckland, Rotterdam et de Dubaï ainsi que les Opens d’Australie et du Sud de France, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole à un nouveau sommet, l'Agence internationale de l'énergie tire la sonnette d’alarme
Euroapi encore chahuté à la Bourse de Paris après une énième déception
Auchan : la note de la dette d'Elo tombe en catégorie spéculative après une année décevante
«Un euro dépensé doit être un euro gagné» : Charlie Rousset, 29 ans, entrepreneur «de la vieille école»
Bourse : les secteurs qui poussent le CAC 40 vers le haut et… les autres