La bourse ferme dans 7 h 55 min
  • CAC 40

    6 288,97
    +35,83 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 673,03
    +25,47 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    31 928,62
    +48,38 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0688
    -0,0049 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 857,20
    -8,20 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    27 814,05
    +114,85 (+0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    662,43
    +6,60 (+1,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,80
    +1,03 (+0,94 %)
     
  • DAX

    14 007,82
    +88,07 (+0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 533,11
    +48,76 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    11 264,45
    -270,83 (-2,35 %)
     
  • S&P 500

    3 941,48
    -32,27 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 322,82
    +210,72 (+1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2542
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Forte croissance organique du chiffre d’affaires au premier trimestre 2022 ; Solides perspectives 2022 confirmées

·41 min de lecture
BUREAU VERITAS
BUREAU VERITAS

2022 04 21_Communiqué de Presse CA T1 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Neuilly-sur-Seine, France – 21 avril 2022

Forte croissance organique du chiffre d’affaires
au premier trimestre 2022 ; Solides perspectives 2022 confirmées

Chiffres clés1 du premier trimestre 2022 (T1 2022)

  • Chiffre d'affaires (CA) de 1 290,1 millions d’euros au premier trimestre 2022, en hausse de 11,7 % par rapport à l’exercice précédent et de 8.0 % sur une base organique

  • Plus de la moitié du portefeuille (incluant Bâtiment & Infrastructures et Agroalimentaire & Matières Premières) a atteint une croissance organique moyenne de 8,1 %

  • Un cinquième du portefeuille (Industrie) a enregistré une croissance organique du chiffre d'affaires de 11,9 % grâce à une forte activité dans le secteur Power & Utilities (dont les énergies renouvelables) et à la reprise des marchés du Pétrole et du Gaz

  • Moins d'un tiers du portefeuille (Biens de consommation, Certification et Marine & Offshore) a connu une croissance organique moyenne de 5,0 %

  • L’impact des devises a été positif de 3,2 %, principalement en raison de l'appréciation du dollar américain et des devises corrélées, partiellement compensée par la dépréciation des devises de certains pays émergents par rapport à l'euro

Faits marquants du premier trimestre 2022

  • Croissance tirée par l’ensemble du portefeuille dans toutes les régions (Amériques, Moyen-Orient, Europe, Afrique et Asie-Pacifique)

  • Forte dynamique des solutions liées à la durabilité et à l’ESG (Environnement, Social, Gouvernance) dans toutes les activités

  • 58 % des ventes du Groupe sont liées à la durabilité au travers des services et solutions de la Ligne Verte BV

  • Impact limité du conflit Russie/Ukraine (env. 1,0 % du chiffre d’affaires total du groupe sur l’année 2021)

Perspectives 2022 confirmées
Sur la base d’un solide pipeline de ventes et des opportunités de croissance significatives liées à la durabilité, et en présumant l’absence de mesures de confinement strict dans ses principaux pays d’activité en raison du Covid-19, Bureau Veritas prévoit toujours pour 2022 :

  • d’atteindre une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d’affaires ;

  • d’améliorer la marge opérationnelle ajustée ;

  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé, avec un taux de conversion du cash supérieur à 90 %.

Didier Michaud-Daniel, Directeur Général, commente :

« Nous avons très bien démarré l’année 2022 avec une forte croissance organique, soutenue par une bonne dynamique dans toutes nos activités. La demande pour notre offre unique au monde liée à la durabilité continue d’accélérer et notre carnet de commandes est bien rempli : les services et solutions de la Ligne Verte BV sont en passe de représenter près de 60 % de nos ventes. De plus en plus de clients font appel à Bureau Veritas pour son expertise, son impartialité et son indépendance afin de les aider à bâtir la confiance autour de sujets au cœur de leurs défis ESG et de la société en général : santé, sécurité, qualité, protection de l'environnement et responsabilité sociale. Au premier trimestre, notre offre Clarity a été entièrement déployée commercialement, aidant ainsi les entreprises à gérer leur stratégie ESG, à suivre sa mise en œuvre et à mesurer ses performances.

Pour l'avenir, malgré l'environnement incertain auquel nous sommes actuellement confrontés, nous confirmons nos perspectives pour 2022. »

  • CHIFFRES CLÉS DU T1 2022

CROISSANCE

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VARIATION

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Marine & Offshore

101,4

94,1

+ 7,8 %

+ 6,5 %

-

+ 1,3 %

Agroalimentaire & Matières Premières

280,7

249,2

+ 12,6 %

+ 9,5 %

(0,3) %

+ 3,4 %

Industrie

269,5

232,5

+ 15,9 %

+ 11,9 %

+ 0,2 %

+ 3,8 %

Bâtiment & Infrastructures

388,2

347,2

+ 11,8 %

+ 7,1 %

+ 1,5 %

+ 3,2 %

Certification

97,3

91,9

+ 5,9 %

+ 4,0 %

+ 0,4 %

+ 1,5 %

Biens de consommation

153,0

139,8

+ 9,4 %

+ 4,6 %

+ 0,3 %

+ 4,5 %

Chiffre d'affaires du Groupe

1 290,1

1 154,7

+ 11,7 %

+ 8,0 %

+ 0,5 %

+ 3,2 %

Le chiffre d’affaires a atteint 1 290,1 millions d’euros au premier trimestre 2022, soit une hausse de 11,7 % par rapport au T1 2021. La croissance organique a été de 8,0 %, contre une hausse de 2,5 % au dernier trimestre 2021 et a bénéficié d’un effet de rattrapage suite à la cyberattaque survenue au T4 2021.

Trois activités affichent une forte croissance organique : Industrie + 11,9 %, Agroalimentaire & Matières Premières + 9,5 %, Bâtiment & Infrastructures + 7,1 %. Le reste du portefeuille a continué à bien progresser, avec Marine & Offshore en hausse organique de 6,5 %, les Biens de Consommation de 4,6 % et Certification en hausse de 4,0 %,

Par zone géographique, les activités en Amérique affichent une performance largement supérieure à celle du reste du Groupe (26 % du chiffre d’affaires ; hausse de 17,1 % sur une base organique), portée par une croissance de 10,0 % en Amérique du Nord (grâce à l’activité Bâtiment & Infrastructures) et par une croissance de 29,7 % en Amérique latine (tirée par le Brésil notamment). L’activité en Asie-Pacifique (29 % du chiffre d’affaires ; hausse de 4,5 % sur une base organique) a bénéficié d'une solide croissance en Chine et en Australie et d’une forte croissance en Inde. L'Europe (36 % du chiffre d'affaires ; en hausse de 3,9% sur une base organique) a été tirée par une performance robuste en France ainsi qu’une forte croissance en Italie et aux Pays-Bas. Enfin, en Afrique et au Moyen-Orient (9 % du chiffre d'affaires), l'activité a augmenté de 13,9 % sur une base organique, essentiellement grâce aux projets de Bâtiment & Infrastructures et d'énergie au Moyen-Orient.

La croissance externe nette (effet périmètre) a été positive à hauteur de 0,5 %, reflétant les acquisitions ciblées réalisées au cours des derniers trimestres.

Les variations des taux de change ont eu un impact positif de 3,2 %, principalement du fait de l’appréciation du dollar américain et des devises corrélées face à l’euro, partiellement compensée par la dépréciation des devises de certains pays émergents.

  • EXPOSITION LIMITÉE ÀU CONFLIT RUSSO-UKRAINIEN

Le Groupe a réalisé environ 1,0 % de son chiffre d'affaires à fin 2021 en Russie et en Ukraine confondues, principalement avec une exposition aux marchés des matières premières.
En Ukraine (0,3 % du chiffre d'affaires du Groupe), le Groupe a placé la sécurité de ses collaborateurs au cœur de la gestion de la crise. Depuis le début du conflit, le Groupe a cessé d’opérer tout en assurant le paiement des salaires de ses employés.
En Russie (0,8 % du chiffre d'affaires du Groupe), le Groupe a réduit ses activités aux services essentiels en matière de qualité, de santé et de sécurité, de protection de l'environnement et de responsabilité sociale aux entreprises nationales et internationales. Depuis le début du conflit actuel entre la Russie et l'Ukraine, Bureau Veritas évalue et surveille régulièrement sa position en Russie. À cette date, Bureau Veritas a réduit ses activités en Russie dans les secteurs où la société opérait jusqu’à présent – notamment Marine, Aéronautique, Matières premières. Le Groupe continuera à réduire ses opérations et sa présence en fonction de l'évolution de la situation.
Globalement, le Groupe considère que la plupart de ses activités ne sont pas affectées par le conflit actuel en Ukraine.

  • SITUATION FINANCIÈRE SOLIDE

À la fin du mois de mars 2022, la dette financière nette ajustée du Groupe a connu une légère hausse par rapport au niveau enregistré le 31 décembre 2021. Bureau Veritas disposait de 1,4 milliard d’euros de trésorerie et équivalents de trésorerie disponibles et de 600 millions d’euros de lignes de crédit. Le Groupe dispose d'une structure financière solide, sans échéance à refinancer jusqu'en juin 2023.

  • BUREAU VERITAS S’ENGAGE EN MATIERE DE PERFORMANCE EXTRA-FINANCIÈRE

Indicateurs clés – Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE)

ODD des
Nations Unies

Q1 2022

Exercice 2021

Ambition 2025

LE CAPITAL SOCIAL ET HUMAIN

Taux total d’accidents (TAR) 2

N° 3

0,21

0,27

0,26

Taux de féminisation des postes de direction 3

N° 5

25,4 %

26,5 %

35,0 %

Nombre d’heures de formation par employé (par an) 4

N° 8

3,6

29,9

35,0

LE CAPITAL NATUREL

Émissions de CO2 par employé (tonnes par an) 5

N° 13

2,43

2,49

2,0

LA GOUVERNANCE

Part des collaborateurs formés au Code d’éthique

N° 16

97,7 %

95,8 %

99,0 %

L’engagement RSE reconnu par les agences de notation extra-financière

Bureau Veritas aide les entreprises, les gouvernements et les autorités publiques à réduire leurs risques en termes de santé, de qualité, de sécurité, de protection de l'environnement et de responsabilité sociale. Ces défis sont au cœur des aspirations sociétales. Être une entreprise Business to Business to Society s'accompagne d'un devoir : être exemplaire en termes de durabilité en interne et être un modèle pour l'industrie en termes d'impact positif sur la planète et ses habitants.

L’engagement du Groupe en matière de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) est d'agir de manière responsable afin de Bâtir un Monde Meilleur.

Cet engagement a de nouveau été reconnu par les agences de notation extra-financière au cours du premier trimestre 2022, témoignant ainsi des efforts constants de Bureau Veritas en matière de durabilité.

Le 28 février 2022, Bureau Veritas s'est vu attribuer la classe Gold dans la dernière évaluation mondiale de la durabilité par S&P. Bureau Veritas est encore reconnu parmi les entreprises durables les plus performantes au monde en 2022.

  • HINDA GHARBI NOMMÉE CHIEF OPERATING OFFICER DE BUREAU VERITAS

Le 24 février 2022, le Conseil d'administration de Bureau Veritas a décidé la reconduction du mandat du Directeur Général, Didier Michaud-Daniel, jusqu'à l'Assemblée générale annuelle de juin 2023, appelée à statuer sur les comptes de l'exercice 2022.

À compter du 1er mai 2022, Hinda Gharbi rejoindra Bureau Veritas en tant que Chief Operating Officer et sera membre du Comité exécutif. Cette décision du Conseil d'administration est l’aboutissement d'un processus de sélection et de recrutement rigoureux, dans le cadre de la succession du Directeur Général, piloté collégialement par le Comité des nominations et rémunérations et Didier Michaud-Daniel.

Au 1er janvier 2023, Hinda Gharbi occupera le poste de Directrice Générale Adjointe de Bureau Veritas. Le Conseil d'administration la nommera Directrice Générale à l'issue de l'Assemblée générale annuelle de 2023.

Hinda Gharbi rejoindra Bureau Veritas en provenance de Schlumberger, un leader mondial des technologies dans le secteur de l’énergie, dont elle est actuellement Vice-Présidente Exécutive Services and Equipment. Dans ces fonctions qu’elle occupe depuis juillet 2020, elle est en charge des produits et des services pour le Groupe, ainsi que des enjeux digitaux.

  • PERSPECTIVES 2022 CONFIRMÉES

Sur la base d’un solide pipeline de ventes et des opportunités de croissance significatives liées à la durabilité, et en présumant l’absence de mesures de confinement strict dans ses principaux pays d’activité en raison du Covid-19, Bureau Veritas prévoit toujours pour 2022 :

  • d’atteindre une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d’affaires ;

  • d’améliorer la marge opérationnelle ajustée ;

  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé, avec un taux de conversion du cash 6 supérieur à 90 %.

  • REVUE DES ACTIVITÉS DU PREMIER TRIMESTRE 2022

MARINE & OFFSHORE

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

101,4

94,1

+ 7,8 %

+ 6,5 %

-

1,3 %

L’activité Marine & Offshore a enregistré une forte croissance organique de 6,5 % au premier trimestre avec les tendances suivantes :

  • une augmentation élevée à un chiffre dans l’activité Nouvelles Constructions (42 % du chiffre d’affaires de la division), reflétant l’amélioration des prises de nouvelles commandes au cours de l’exercice précédent, notamment en Chine ;

  • une croissance faible à un chiffre dans le sous-segment Navires en service (Core) (43 % du chiffre d’affaires de la division), conséquence à la fois de la croissance modérée de la flotte et de la hausse des prix par rapport à une base de comparaison difficile. À fin mars, la flotte classée par Bureau Veritas est composée de 11 533 navires, représentant 140,1 millions de tonneaux bruts (GRT), soit une hausse de 0,8 % par rapport à l’exercice précédent (sur la base du nombre de navires) ;

  • Une croissance à deux chiffres a été enregistrée pour les Services (15 % du chiffre d’affaires de la division, incluant Offshore), qui ont profité d’une amélioration des marchés finaux dans un contexte de prix élevés du pétrole et d’une base de comparaison favorable. Le Groupe a bénéficié de la demande accrue de services d’évaluation des risques liés au segment Offshore et de services de conseil liés à l’efficacité énergétique dans un contexte de prix élevés du pétrole.

Les nouvelles commandes s’élèvent au total à 2,3 millions de tonneaux bruts à la fin mars 2022 (contre 2,2 millions de tonneaux bruts à la même période de l’exercice précédent) dans un marché du shipping en baisse au premier trimestre. Le carnet de commandes atteint ainsi 17,1 millions de tonneaux bruts à la fin du trimestre, soit une hausse de 4,9 % par rapport à décembre 2021 et en hausse de 20,3% d’une année sur l’autre. Il reste très diversifié, composé de navires utilisant le GNL (gaz naturel liquéfié) comme carburant, de navires porte-conteneurs et de navires spécialisés.

L’activité Marine & Offshore a continué à se concentrer sur des leviers d’efficacité à travers la digitalisation et sur des services à forte valeur ajoutée. Au T1, le Groupe a ouvert son premier centre d’excellence en France pour développer de nouvelles solutions digitales, comme l’utilisation de drones lors des inspections.

Réalisations en matière de durabilité
Le Groupe poursuit sa stratégie pour relever les défis liés à la durabilité et à la transition énergétique en définissant des règlements relatifs à la sécurité, aux risques et aux exigences de performance en vue d’innover dans les carburants et systèmes de propulsion futurs. Le Groupe a aidé ses clients à s’aligner sur les réglementations environnementales, à mettre en œuvre des solutions durables et à mesurer leurs progrès en matière de décarbonation.

Au cours du premier trimestre 2022, Bureau Veritas a délivré une Approbation de principe (AiP) à GTT, l’expert technologique des systèmes de confinement à membranes, à Alwena Shipping, une société de conseil et d’ingénierie navale et à COSCO Shipping Heavy Industry pour un nouveau concept combinant retrofit GNL et jumboïsation, appliqué aux grands porte-conteneurs. La propulsion au GNL offre aux propriétaires de navires une solution pour se conformer aux réglementations environnementales adoptées par l’Organisation maritime internationale (OMI) d’ici à 2045.

Le Groupe a également mis à niveau sa plateforme en ligne, VeriSTAR Green, pour permettre à tous les propriétaires de navires d’évaluer leur conformité par rapport aux nouvelles réglementations de l’OMI relatives à l’intensité carbone avant la date butoir de 2023 ; ainsi qu’au règlement MRV (Monitoring, Reporting and Verification) de l’UE de 2015 concernant la surveillance, la déclaration et la vérification des émissions de dioxyde de carbone du secteur des transports maritimes.

AGROALIMENTAIRE & MATIÈRES PREMIÈRES

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

280,7

249,2

+ 12,6 %

+ 9,5 %

(0,3) %

+3,4 %

L’activité Agroalimentaire & Matières Premières affiche une forte croissance organique de 9,5 % au premier trimestre 2022, notamment grâce à la dynamique du segment Métaux & Minéraux et à l’amélioration des marchés des Produits Pétroliers et Pétrochimiques.

Le segment Produits Pétroliers et Pétrochimiques (O&P, 31 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé globalement une croissance organique à un chiffre. Les activités liées aux échanges O&P (Trade) se sont améliorées grâce à la combinaison de hausses de prix et d’une consommation de carburant plus élevée, laquelle partait de niveaux faibles, avec notamment une demande accrue pour le kérosène / l’essence utilisés dans l’aviation. La croissance a été forte au Moyen-Orient et en Afrique, et solide dans les régions Amériques et Asie-Pacifique. L’Europe a commencé à être affectée par le conflit entre la Russie et l’Ukraine qui a provoqué des changements dans les routes commerciales. Le Groupe a continué à repositionner son portefeuille vers des nouveaux services (tels que l’externalisation des laboratoires) et des segments à valeur ajoutée liés à des solutions axées sur la durabilité, comme l’analyse des huiles lubrifiantes (OCM), les analyses Carbone 14 pour les biocarburants ou les programmes de marquage de carburant (en Afrique). De forts niveaux d’activité ont été enregistrés pour le carburant des navires et les services Verifuel d’études de quantité de combustible de soute.

Le segment Métaux & Minéraux (M&M, 33 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré au global une croissance organique à deux chiffres, sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Les activités amont (Upstream, qui représentent les deux tiers du segment M&M) ont continué à enregistré une forte croissance (en hausse de 16,2 % sur une base organique), grâce à la plupart des régions, et plus particulièrement à l’Amérique (Canada, États-Unis, Chili et Pérou) et à l’Asie-Pacifique (Australie principalement). L’activité est soutenue par un solide carnet de commandes et une activité toujours importante en matière d’exploration et de forage minier dans un contexte de prix élevés des métaux et minéraux. Les activités liées aux échanges ont connu une croissance organique à deux chiffres (en hausse de 12,4 % sur une base organique) alimentée par tous les principaux métaux (cuivre, plomb, zinc, charbon et métaux précieux), avec des volumes d’échanges importants en Asie (notamment en Chine), en Amérique latine et en Afrique du Sud. La demande reste portée par les mégatendances de l’urbanisation, de l’électrification et de la transition énergétique qui compensent les perturbations dues au conflit russo-ukrainien et aux difficultés d’approvisionnement qui impactent les grandes économies industrielles.

Le segment Agroalimentaire (22 % du chiffre d’affaires de la division) a affiché une croissance organique faible à un chiffre au premier trimestre, la performance ayant été meilleure pour les produits agricoles que pour les produits alimentaires. Les activités d’inspection agricole ont connu une forte croissance grâce à l’Amérique latine et ont bénéficié au Brésil d’une campagne de récolte très précoce du soja et du maïs. L’Agro-industrie (amont) a enregistré une croissance solide favorisée par les opérations au Brésil dans toutes les matières premières agricoles et grâce à l’expansion des services (tels que le contrôle des récoltes de soja transgénique). En Europe, l’activité a commencé à être impactée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les exportations via la mer Noire risquant de diminuer à l’avenir. Dans l’activité Alimentaire, les activités d’inspection ont été plus résilientes que les activités de tests : une croissance forte au Moyen-Orient et en Afrique, une croissance solide aux États-Unis (partiellement grâce à la montée en puissance de nouvelles activités de laboratoire greenfield, mais faible au Canada et en Asie-Pacifique, deux régions affectées par un redémarrage lent suite à la cyberattaque au T4 2021. En Australie, l’activité a été ralentie par la situation du Covid-19 et les mesures de confinement associées qui ont affecté les principaux sites d’opération du Groupe.

Le segment Services aux gouvernements (14 % du chiffre d’affaires de la division) a affiché une croissance organique à deux chiffres au cours du trimestre, grâce à l’Europe et l’Afrique. Une forte croissance a été enregistrée dans les pays africains grâce au fort développement des contrats de VOC (vérification de conformité) en République Démocratique du Congo (RDC), au Ghana, au Zimbabwe, en Tanzanie, ainsi que des contrats de guichet unique (Indonésie). Ce segment a aussi bénéficié de la valeur accrue des marchandises inspectées dans le cadre des contrats existants (en RDC principalement) soutenue par les prix élevés des matières premières. Le pourcentage d’inspections réalisées à distance a été maintenu à un niveau élevé au cours du trimestre, en particulier pour les contrats VOC en Afrique.

Réalisations en matière de durabilité
Le Groupe continue de travailler sur plusieurs opportunités pour permettre aux clients d’atteindre leurs objectifs en matière de durabilité. Au premier trimestre 2022, il a signé un contrat mondial d’analyse des huiles lubrifiantes (OCM) avec un constructeur automobile suédois pour tester l’huile des moteurs et vérifier l’usure pour laquelle la garantie du client est conditionnée aux tests. Bureau Veritas a également soutenu le tout premier projet de filtration de kérosène durable pour un acteur majeur, qui a réussi à transformer du kérosène hors spécifications en un produit entièrement conforme aux spécifications. À Singapour, le Groupe a réalisé de nouveaux investissements dans son laboratoire afin de pouvoir servir les opérateurs de kérosène durables (Sustainable Aviation Fuel - SAF) dans la région. En tant qu’important hub pour les produits pétroliers et pétrochimiques, Singapour a l’ambition d’être à l’avant-garde de la durabilité en Asie. En parallèle, le Groupe ouvrira de nouveaux laboratoires (agro-industrie en Indonésie) qui contribueront à servir les chaînes agroalimentaires/biocarburants.

INDUSTRIE

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

269,5

232,5

+ 15,9 %

+ 11,9 %

+ 0,2 %

+ 3,8 %

L’activité Industrie est celle qui a enregistré la meilleure performance dans le portefeuille du Groupe au cours du premier trimestre 2022 avec une croissance organique de 11,9 %, tirée par tous les segments.

Au niveau géographique, la plupart des régions ont connu une forte croissance au cours du trimestre ; l’Amérique latine et le Moyen-Orient étant en tête aux côtés de l’Amérique du Nord (poussée par le Canada et les États-Unis) et de l’Asie-Pacifique. En Europe, toutefois, la croissance a été plus modérée.

Par marché, le segment Power & Utilities (14 % du chiffre d’affaires de la division) a encore été un moteur de croissance pour le portefeuille, avec une performance organique élevée à un chiffre au cours du premier trimestre. En Amérique latine (au Chili et en Colombie notamment), l’activité a bénéficié d’une combinaison de montée en puissance des contrats remportés auprès de divers clients spécialisés dans la distribution d’énergie, d’augmentation du volume de contrats existants et de renégociation des prix.

En Europe, la croissance a été principalement alimentée par la France (avec une augmentation de l’activité pour les centrales nucléaires, dont le projet EPR Flamanville 3) et l’Espagne (production d’énergie).

À moyen et long terme, le Groupe continue de voir des opportunités significatives dans la production d’énergies renouvelables (solaire, éolien, hydrogène), mais aussi pour les réseaux électriques, ainsi que les technologies de mobilité électrique et Power-to-X pour créer un secteur des transports bas carbone. Plusieurs contrats ont été remportés au cours du trimestre et le pipeline de ventes est important. Il comprend des acteurs du Pétrole & Gaz qui amorcent leur transition vers une stratégie bas carbone en réduisant les émissions et en modifiant le mix énergétique. Pour la première fois, les services du Groupe destinés au secteur des Énergies renouvelables sont plus importants que les projets Capex Pétrole & Gaz.

Dans le segment Pétrole & Gaz (33 % du chiffre d’affaires de la division), l’activité s’est fortement améliorée, avec une croissance organique à deux chiffres enregistrée dans la plupart des régions. Après le niveau particulièrement faible des activités Capex au premier trimestre de l’année dernière, le Groupe a bénéficié du redémarrage de nombreux projets déclenché par la hausse des prix du pétrole. Les activités liées aux Opex (qui représentent deux tiers de l’activité Pétrole & Gaz) ont connu une croissance organique à deux chiffres, car les niveaux d’activité ont repris depuis la levée des mesures de confinement. La croissance a été portée notamment par l’Amérique latine (Brésil et Argentine en particulier grâce à de nombreux contrats remportés), le Moyen-Orient, l’Europe (Espagne) et l’Afrique. Les activités liées aux Capex, y compris les Services d’approvisionnement, ont connu une croissance organique faible à deux chiffres, qui est essentiellement tirée par les États-Unis (avec la reprise des activités de forage), à l’Asie et au Moyen-Orient. Au cours du trimestre, le pipeline de ventes dans les services Capex s’est encore amélioré, notamment en Asie et en Amérique du Nord. À ce jour, la part des activités liées aux Capex Pétrole & Gaz dans le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 2,0 %.

Réalisations en matière de durabilité
Au premier trimestre 2022, le Groupe a remporté un contrat de fourniture de services de gestion de la construction d’une installation aux États-Unis (Virginie) pour un projet solaire de 51 mégawatts.

Le Groupe a également renforcé son engagement dans l’économie de l’hydrogène et soutient désormais l’association AquaVentus avec son expertise de longue date dans l’énergie éolienne, le développement durable et l’activité marine & offshore. L’association AquaVentus a un projet visionnaire : jusqu’à 1 million de tonnes d’hydrogène vert doit être produit en mer du Nord à partir de 2035. L’initiative AquaVentus comprend de nombreux projets tout au long de la chaîne de valeur - de la production d’hydrogène en mer du Nord à son transport vers les clients sur le continent.

BÂTIMENT & INFRASTRUCTURES

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

388,2

347,2

+ 11,8 %

+ 7,1 %

+ 1,5 %

+ 3,2 %

L’activité Bâtiment & Infrastructures (B&I) a enregistré une forte croissance organique de 7,1 % au premier trimestre 2022, principalement sous l’impulsion des Amériques (États-Unis et Amérique latine) ainsi que du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Une croissance organique à deux chiffres a été atteinte dans les activités liées à la Construction (52 % du chiffre d’affaires de la division) tandis qu’une croissance faible à un chiffre a été enregistrée dans les activités des Bâtiments en service (48 % du chiffre d’affaires de la division).

Le Groupe a enregistré une forte augmentation de la croissance dans les Amériques (23 % du chiffre d’affaires de la division) alimentée par la plupart des pays. Les opérations de Bureau Veritas aux États-Unis ont enregistré une croissance organique du chiffre d’affaires de 12,8 % grâce à une performance exceptionnelle de l’activité liée aux services de mise en exploitation de centres de données, dans laquelle le Groupe jouit d’un savoir-faire inégalé et d’un développement commercial important, dans l’aide à la gestion de projets et l’activité transactionnelle pour les services liés aux Opex. Le marché des installations de recharge pour véhicules électriques (IRVE) a également contribué à la croissance aux États-Unis et le pipeline de ventes reste sur une tendance à la hausse. En Amérique latine, l’activité est restée très forte avec en tête la reprise au Brésil (alimentée par la montée en puissance d’un important contrat de rénovation d’installations industrielles et un solide pipeline global de développement des ventes) aux côtés de l’Argentine et de la Colombie qui ont également contribué à la croissance.

La croissance en Europe (54 % du chiffre d’affaires de la division) a été globalement solide. Le Groupe a réalisé une croissance organique à deux chiffres en Italie (grâce à la montée en puissance d’importants contrats remportés pour le réseau autoroutier) et aux Pays-Bas (grâce aux Opex), tandis qu’une faible croissance à un chiffre a été enregistrée partout ailleurs, sauf dans les pays d’Europe de l’Est. Son principal marché, la France, a enregistré une croissance organique de 3,1 % au cours du trimestre, principalement alimentée par l’activité Bâtiment en service, qui représente près des trois quarts de l’activité française et dispose d’un solide carnet de commandes, et par la bonne performance de Bureau Veritas Solutions (assistance technique, services de conseil) tirée par l’augmentation des effectifs. Les programmes d’efficacité énergétique sont restés l’un des principaux moteurs de la croissance. La hausse des activités liées aux Capex est restée morose dans un marché des nouvelles constructions en déclin. À partir du second semestre, le Groupe espère bénéficier des nombreux programmes d’investissement de l’Union européenne (notamment le Green Deal et les prochains Jeux olympiques de 2024 en France) visant à soutenir le développement d’une économie plus verte.

La région Asie-Pacifique (20 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré une légère croissance organique, avec une situation contrastée selon les pays. En Chine, l’activité a été stable durant le trimestre, mais le bon début d’année a été contrebalancé par une baisse d’activité en mars due aux confinements régionaux (Shenzhen suivi de Shanghai). Par conséquent, de nombreux chantiers de construction sont fermés, ce qui retarde la comptabilisation du chiffre d’affaires jusqu’à la reprise des projets. Ailleurs, l’activité s’est fortement redressée en Inde (hausse de 12 % sur une base organique) avec la levée des mesures de confinement, tandis que la situation au Japon a continué de s’améliorer (hausse de 7,6 % sur une base organique) grâce aux services Opex.

Enfin, dans la région Moyen-Orient et Afrique (3 % du chiffre d’affaires de la division), le Groupe a encore enregistré une très forte croissance principalement grâce à l’Arabie saoudite, et aux Émirats arabes unis (E.A.U) qui bénéficient du développement de nombreux projets soutenus par le rebond des prix du pétrole. En Arabie saoudite, le Groupe est engagé dans le projet NEOM, une ville intelligente qui sera alimentée par des énergies renouvelables et deviendra un centre pour les biotechnologies, les médias et le divertissement. Bureau Veritas fournit un vaste éventail de services d’assurance qualité / contrôle qualité pour le projet (soutien de la fonction qualité et conformité, mise en place d’un vaste système de management de la qualité, qualité des fournisseurs et de la chaîne d’approvisionnement).

Réalisations en matière de durabilité
Au cours du premier trimestre 2022, le Groupe a obtenu une prolongation de deux ans des dispositions du contrat existant avec la UK Environment Agency relatif au contrôle qualité de l’air, ce qui permet de mieux comprendre les résultats du programme de réduction des émissions du gouvernement britannique et de fournir des services pour le bien de la population. Aux États-Unis, le Groupe a signé un contrat forestier d’audit d’entreprises de service public en Californie en vue de réduire les risques d’incendies de forêt.

CERTIFICATION

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

97,3

91,9

+ 5,9 %

+ 4,0 %

+ 0,4 %

+ 1,5 %

L’activité Certification a enregistré une solide croissance organique de 4,0 % au premier trimestre 2022, par rapport à une base de comparaison exigeante suite au rattrapage au T1 2021 d’audits reportés en 2020 pendant la période de confinement et par rapport à une année de recertification concernant plusieurs schémas liés aux marchés QHSE et Transports. Cette croissance a été soutenue par un développement important des ventes, notamment sur le plan de la durabilité, et des augmentations de prix.

La plupart des régions ont enregistré une croissance organique. Les Amériques, l’Afrique et le Moyen-Orient ont réalisé une performance supérieure à la moyenne de la division, notamment grâce à la croissance exceptionnelle enregistrée en Amérique latine (et au Brésil en particulier). L’Europe et l’Asie ont enregistré une croissance inférieure à la moyenne, menée respectivement par le Royaume-Uni et par la Thaïlande et l’Inde.

Parallèlement, les activités de Certification ont baissé dans les pays qui ont connu des bases de comparaison exigeantes par rapport à l’année dernière (principalement l’Allemagne, le Canada, le Japon), car ils sont plus exposés aux secteurs qui ont bénéficié de l’effet lié à une année de recertification en 2021 (qui a impliqué une augmentation du nombre de jours-hommes).

Dans le portefeuille du Groupe, une forte croissance a été réalisée pour les services liés à la Responsabilité sociale et au Développement durable, la certification des produits alimentaires biologiques ainsi que les services de Formation & Personnel ; à l’inverse, l’activité a légèrement baissé pour les services liés aux QHSE et Transports en raison des bases de comparaison exigeantes par rapport à l’année précédente (liées à une année de recertification).

Au cours du premier trimestre, les services Développement durable de Bureau Veritas ont maintenu une bonne dynamique portée par la recherche d’une plus grande transparence des données, les rapports ESG et les nouvelles réglementations. Ces services permettent aux entreprises de vérifier leur efficacité énergétique, leur empreinte carbone et environnementale, leurs émissions de gaz à effet de serre, leurs engagements en matière de responsabilité sociale et leurs rapports de développement durable. Les services de Certification de la Responsabilité sociale et du Développement durable de Bureau Veritas ont augmenté de 8,5 %, grâce à une bonne performance des services de vérification des émissions de gaz à effet de serre liés à l’évaluation de l’empreinte carbone, aux projets de compensation et d’élimination, et aux objectifs de neutralité ou de net zéro.

Au T1 2022, le Groupe a commencé le déploiement commercial complet de sa nouvelle offre Clarity qui a été lancée en décembre 2021. Avec Clarity, le Groupe permet aux entreprises de gérer leur stratégie ESG, de mesurer sa performance et de suivre sa mise en œuvre. Après quelques semaines d’engagement, le pipeline commercial montre déjà une dynamique très positive, notamment en Europe et en Asie. De nouveaux contrats Clarity ont été conclus, l’un d’entre eux pour un acteur majeur de l’industrie agroalimentaire, qui cherche à assurer un suivi plus étroit et plus fiable de sa stratégie de durabilité.

De plus, le Groupe a poursuivi la diversification de son portefeuille avec une très bonne performance organique et une dynamique accrue sur les solutions dédiées aux entreprises concernant la lutte contre la corruption, la gestion des actifs, la protection des données et les systèmes de management de l’informatique, et la continuité d’activité. En particulier, l’offre de cyber sécurité affiche une croissance organique de 39,8 % sur le trimestre, soutenue par un développement commercial important dans un contexte d’augmentation de la demande de renforcement de la transparence et du contrôle des systèmes informatiques et de sécurité.

Réalisations en matière de durabilité
Au cours du premier trimestre 2022, Bureau Veritas a poursuivi la mise en œuvre de son premier contrat emblématique Clarity avec un leader mondial de l’hôtellerie. Les auditeurs du Groupe ont réalisé des dizaines d’évaluations sociales, de santé et de sécurité au T1 2022, dans différents pays. Tous les résultats de ces audits sont visibles sur une plateforme digitale de premier plan, à travers différents scores et KPIs calculés à partir de l’algorithme de prévision des risques de Bureau Veritas.

BIENS DE CONSOMMATION

EN MILLIONS D'EUROS

T1 2022

T1 2021

VAR.

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Chiffre d’affaires

153,0

139,8

+ 9,4 %

+ 4,6 %

+ 0,3 %

+ 4,5 %

L’activité Biens de consommation a enregistré une croissance organique de 4,6 % au premier trimestre 2022, dans la plupart des catégories de produits.

Sur un plan régional, une croissance très élevée a été atteinte en Amérique du Sud et dans la région Moyen-Orient et Afrique (Turquie en tête) aux côtés de l’Asie du Sud et l’Asie du Sud Est qui ont enregistré une croissance à deux chiffres (y compris le Bangladesh, l’Inde et le Sri Lanka).

L’Europe affiche une croissance supérieure à la moyenne de la division grâce à l’Italie et à l’Espagne. À l’inverse, les niveaux d’activité sont restés modérés en Amérique du Nord ainsi qu’en Asie de l’Est et du Sud-Est (confrontées à de nouvelles mesures de confinement et à des problèmes logistiques).

Le segment Textiles (36 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance supérieure à la moyenne de la division, avec des situations contrastées selon les régions en raison des effets continus du Covid-19 à différents niveaux d’intensité. La croissance a été portée par une bonne dynamique en Asie du Sud-Est (Cambodge, Bangladesh, Inde et Sri Lanka essentiellement) qui a continué à bénéficier d’un approvisionnement hors de Chine. La Turquie (en croissance organique à deux chiffres) a fortement bénéficié des modèles de délocalisation de proximité des détaillants européens et a connu une forte augmentation des volumes de tests ; ce qui soutient la stratégie de diversification géographique du Groupe vers de nouveaux pays de production plus proches des pays de consommation. À l’inverse, la Chine a commencé à subir l’impact des perturbations causées par les fermetures régionales liées au Covid-19 et la difficulté à faire fonctionner les services de tests en laboratoire dans des conditions normales, tandis que le Vietnam est fragilisé par la pénurie de main-d’œuvre et de conteneurs, en relation avec le marché américain.

Le segment des Biens durables (28 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance légèrement inférieure à la moyenne de la division, tirée par les appareils électroménagers et les produits de bricolage. Le sous-segment Jouets a rebondi, soutenu par la Chine. La croissance des produits de luxe a été particulièrement forte et continue d’être soutenue par l’Italie. Les services d’Inspection et d’Audit ont connu une croissance contrastée en fonction des régions, beaucoup de pays d’Asie (la Chine, le Vietnam, la Thaïlande, le Japon en particulier) ayant été perturbés par les mesures de confinement liées au Covid-19 ainsi que les problématiques liées au transport. Ailleurs, la demande d’audits sociaux et RSE est restée forte.

Enfin, le segment Technologie7 (36 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance supérieure à la moyenne de la division, avec une performance organique à deux chiffres du segment Produits Électriques & Électroniques portée à la fois par l’Amérique du Nord, l’Amérique latine (y compris le Guatemala, le Mexique et le Brésil) et par l’Asie. Les activités de test dans le sans-fil (produits de technologies sans fil / de l’Internet des objets (IoT)) affichent une croissance organique faible à un chiffre grâce à l’Asie (Taïwan, Chine). Les produits et infrastructures liés à la 5G ont conservé une très bonne dynamique au cours du trimestre, car les plateformes de test du Groupe (à Taïwan, en Corée du Sud et en Chine en particulier) fonctionnent à plein régime et sont complétées par de nouveaux équipements de tests pour répondre à la forte demande.

Le Groupe a continué à accélérer son développement sur le marché chinois tout en se concentrant sur les clients en ligne. En atteste la signature d’un contrat avec une entreprise emblématique des réseaux sociaux chinois pour l’aider dans sa diversification dans le commerce en ligne grâce à des solutions sur mesure : études clients mystères dans de nombreux pays, audit et inspection des fournisseurs et tests des marchandises générales du groupe.

Depuis mars 2022, Bureau Veritas suit de près le problème des fermetures régionales liées au Covid-19 en Chine qui, si elles sont prolongées, pourraient avoir un impact sur son activité.

Réalisations en matière de durabilité

Au premier trimestre 2022, Bureau Veritas a continué à aider ses clients à fournir des produits plus durables (par la conformité, les tests environnementaux et de sécurité, l’éco-conception, la durabilité…) et à renforcer la transparence tout au long de leur chaîne d’approvisionnement (par des audits sociaux, des programmes d’amélioration des usines, des programmes d’amélioration de l’intégrité, etc.). Le Groupe a étendu son partenariat avec Boohoo afin d’aider le détaillant en ligne britannique, à travers son offre Clarity, à continuer à améliorer ses notations en matière de sécurité des produits, de corruption, de comportement anticoncurrentiel et de pratiques de lobbying. Le Groupe a également remporté un contrat avec une grande entreprise européenne de vêtements de sport pour réaliser des audits énergétiques de ses fournisseurs dans de nombreuses régions ; tous ces services aident ses clients à gérer leur stratégie ESG et à apporter la preuve de leurs engagements.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

    • Le chiffre d’affaires du premier trimestre sera présenté le jeudi 21 avril 2022 à 18h00 (heure de Paris)

    • Une vidéo conférence sera retransmise en direct, accessible via : Lien vers la vidéo conférence

    • Les diapositives de la présentation seront disponibles sur : https://group.bureauveritas.com/fr

    • Les supports de communication seront disponibles sur le site Internet du Groupe

      • Numéro téléphoniques (direct) :

        • France : +33 (0)1 70 37 71 66

        • Royaume-Uni : +44 (0)33 0551 0200

        • États-Unis : +1 212 999 6659

        • International : +44 (0)33 0551 0200

        • Mot de passe : Bureau Veritas

  • CALENDRIER FINANCIER 2022

    • Assemblée générale des actionnaires : 24 juin 2022

    • Résultats du 1er semestre 2022 : 28 juillet 2022

    • Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2022 : 26 octobre 2022

À propos de Bureau Veritas
Bureau Veritas est un leader mondial de l’inspection, de la certification et des essais en laboratoire. Créé en 1828, le Groupe emploie près de 80 000 collaborateurs dans plus de 1 600 bureaux et laboratoires dans le monde entier. Bureau Veritas aide ses 400 000 clients à améliorer leurs performances, en offrant des services et des solutions innovantes pour s'assurer que leurs actifs, produits, infrastructures et processus répondent aux normes et réglementations relatives à la qualité, la santé, la sécurité, la protection de l’environnement et la responsabilité sociale.
Bureau Veritas est coté sur Euronext Paris et fait partie de l’indice Next 20.
Compartiment A, code ISIN FR 0006174348, mnémonique : BVI.
Pour en savoir plus www.bureauveritas.com. Suivez-nous aussi sur Twitter (@bureauveritas) et LinkedIn.

Nos informations sont certifiées par la technologie blockchain.
Vérifiez l’authenticité de ce communiqué de presse sur www.wiztrust.com.


CONTACTS ANALYSTES / INVESTISSEURS

CONTACTS PRESSE

Laurent Brunelle

Caroline Ponsi Khider

+33 (0)1 55 24 76 09

+33 (0)7 52 60 89 78

laurent.brunelle@bureauveritas.com

caroline.ponsi-khider@bureauveritas.com

Etienne Linquier

Primatice

etienne.linquier@bureauveritas.com

thomasdeclimens@primatice.com
armandrigaudy@primatice.com

Ce communiqué de presse (y compris ses annexes) contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction de Bureau Veritas. Ces informations et déclarations de nature prospective sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants tels que ceux décrits dans le Document d’enregistrement universel enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n’ont de valeur qu’au jour de leur formulation et Bureau Veritas n’assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sous réserve de la réglementation applicable.

  • ANNEXE 1 : CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1ER TRIMESTRE (T1)

EN MILLIONS D’EUROS

T1 2022

T1 2021

VARIATION

ORGANIQUE

PÉRIMÈTRE

CHANGE

Marine & Offshore

101,4

94,1

+ 7,8 %

+ 6,5 %

-

+ 1,3 %

Agroalimentaire & Matières Premières

280,7

249,2

+ 12,6 %

+ 9,5 %

(0,3) %

+ 3,4 %

Industrie

269,5

232,5

+ 15,9 %

+ 11,9 %

+ 0,2 %

+ 3,8 %

Bâtiments & Infrastructures

388,2

347,2

+ 11,8 %

+ 7,1 %

+ 1,5 %

+ 3,2 %

Certification

97,3

91,9

+ 5,9 %

+ 4,0 %

+ 0,4 %

+ 1,5 %

Biens de Consommation

153,0

139,8

+ 9,4 %

+ 4,6 %

+ 0,3 %

+ 4,5 %

Chiffres d’affaires du Groupe

1 290,1

1 154,7

+ 11,7 %

+ 8,0 %

+ 0,5 %

+ 3,2 %

  • ANNEXE 2 : DÉFINITIONS ET RAPPROCHEMENT DES INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE AVEC LES INDICATEURS IFRS

Le processus de gestion de Bureau Veritas repose sur les indicateurs alternatifs de performance présentés ci-après. Ceux-ci ont été déterminés dans le cadre de la planification budgétaire et du reporting du Groupe, en interne et en externe. Bureau Veritas estime que ces indicateurs fournissent des renseignements supplémentaires utiles pour les utilisateurs des états financiers pour comprendre de façon adéquate la performance du Groupe, notamment sur le plan opérationnel. En outre, certains de ces indicateurs font référence dans l’industrie du « TIC » (Test, Inspection, Certification) et sont ceux principalement utilisés et suivis par la communauté financière. Ces indicateurs alternatifs de performance doivent être considérés comme complémentaires des indicateurs IFRS et des mouvements qui en découlent.

CROISSANCE

Croissance totale du chiffre d’affaires

Le pourcentage de croissance totale du chiffre d’affaires est un ratio qui mesure l’évolution du chiffre d’affaires du Groupe tel qu’il existe à la fin de l’exercice N par rapport à l’exercice N-1. La croissance totale du chiffre d’affaires se décompose en 3 éléments :

  • La croissance organique ;

  • L'impact périmètre ;

  • L’effet de change.

Croissance organique

Le Groupe suit en interne et publie une croissance « organique » de son chiffre d’affaires que la Direction considère comme plus représentative de la performance opérationnelle pour chacun de ses secteurs d’activité.

La principale mesure de gestion et de contrôle de la croissance du chiffre d’affaires du Groupe est une croissance comparable. En effet, celle-ci permet de suivre l’évolution des activités du Groupe hors effets de change qui sont exogènes à Bureau Veritas, et des effets de portefeuille, qui concernent des activités nouvelles ou ne faisant plus partie du portefeuille d’activités. Cette mesure est utilisée pour l’analyse interne de la performance.

Bureau Veritas estime que cette mesure offre à la Direction et aux investisseurs une compréhension plus complète des résultats d’exploitation sous-jacents et des tendances des activités en cours, en excluant l’effet des acquisitions, des désinvestissements, y compris les cessions pures, ainsi que la cessation non désirée des activités (comme par exemple en raison de l’apparition de sanctions internationales), et l’évolution des taux de change pour les activités qui sont assujetties à la volatilité et qui peuvent occulter les tendances sous-jacentes.

Le Groupe estime également que la présentation séparée du chiffre d’affaires organique de ses activités fournit à la Direction et aux investisseurs des informations utiles sur les tendances de ses activités industrielles et permet une comparaison plus directe avec d'autres entreprises du secteur.

La croissance organique du chiffre d’affaires représente le pourcentage de croissance du chiffre d’affaires, présenté au niveau du Groupe et pour chaque activité, à périmètre et taux de change constants sur des périodes comparables :

  • à périmètre de consolidation constant : effet de variation de périmètre retraité sur la base d'une période de douze mois ;

  • à taux de change constants : exercice N retraité en utilisant les taux de change de l’exercice N-1.

Impact périmètre

Afin d’établir une comparaison à données comparables, l’impact des changements dans le périmètre de consolidation est déterminé :

  • pour les acquisitions de l’exercice N, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N, le chiffre d’affaires généré par les activités acquises durant l’exercice N ;

  • pour les acquisitions de l’exercice N-1, en déduisant du chiffre d’affaires de l'exercice N, le chiffre d’affaires généré par les activités acquises pendant les mois durant lesquels les activités acquises n’étaient pas consolidées en N-1 ;

  • pour les cessions et désinvestissements de l’exercice N, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N-1, le chiffre d’affaires généré par les activités cédées et désinvesties durant l’exercice
    N-1 pendant les mois où les activités ne faisaient pas partie du Groupe durant l’exercice N ;

  • pour les cessions et désinvestissements de l’exercice N-1, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N-1, le chiffre d’affaires généré par les activités cédées et désinvesties durant l’exercice
    N-1 avant la cession.

Effet de change

L’effet de change est calculé en convertissant le chiffre d’affaires de l’exercice N aux taux de change de l’exercice N-1.

1 Indicateurs alternatifs de performance présentés, définis et réconciliés avec les indicateurs IFRS dans l’annexe 2 de ce communiqué.

2 TAR : taux total d’accidents (nombre d’accidents avec et sans arrêt de travail x 200 000 / nombre d’heures travaillées).

3 Proportion de femmes du Comité exécutif à la Bande III (grade interne correspondant à une position de manager ou un poste de direction) dans le Groupe (nombre de femmes en équivalent temps plein occupant un poste de direction / nombre total d’équivalents temps plein occupant des postes de direction).

4 Indicateur calculé sur une période de 3 mois par rapport à une période de 12 mois pour les valeurs de l’exercice 2021 et l’ambition 2025.

5 Émissions de gaz à effet de serre des bureaux et laboratoires, tonnes de CO2 équivalent par employé et par an pour les émissions de Scope 1, 2 et 3 (émissions relatives aux déplacements professionnels). Indicateur calculé sur une période de 12 mois glissant.

6 Flux net de trésorerie généré par l’activité / Résultat opérationnel ajusté.

7 Le segment Technologies est composé des Produits Électriques & Électroniques, des activités de tests dans le sans-fil et des activités de tests de connectivité dans l’Automobile.

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles