La bourse est fermée

Ford renonce à son projet de voiture électrique avec Rivian

·2 min de lecture

Au moment où Rivian confirme les espoirs de ses investisseurs en démarrant la production de son pick-up, Ford renonce à profiter de son savoir-faire pour développer sa voiture électrique. Surprenant mais pas sans fondement.

Les marchés raffolent de ces entrées en Bourse spectaculaires, à l’issue desquelles les pronostics les plus fous sont dépassés et les jeunes pousses ridiculisent les sociétés bien établies. En l’espèce, la (en hausse de 65 %, par rapport au prix d'introduction) aurait dû encourager l’un de ses actionnaires historiques à collaborer de plus belle avec le tout jeune constructeur de pick-up électriques. Au lieu de cela, la vieille Ford Motor Company (fondée en 1904 et évaluée à “seulement” 77 milliards de dollars) vient d’annoncer sa décision de renoncer à son projet de développer en commun un véhicule électrique.

En 2019, Ford voulait profiter du savoir-faire de la start-up pour développer un nouveau véhicule électrique

Les esprits perfides diront que Ford pourrait se satisfaire de son “bon coup” et transformer en liquidités son investissement initial de 500 millions de dollars (porté par la suite à 1,2 million) dans le capital naissant de Rivian Automotive. En recevant un tel soutien, en 2019, alors qu’elle n’avait produit aucun véhicule, la jeune entreprise avait acquis une crédibilité instantanée. Depuis l’entrée en Bourse réussie de Rivian, le 10 novembre dernier, l’investissement de Ford a vu sa valeur potentielle multipliée par dix.

Lire aussi

Depuis 2019, cependant, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Ford a développé seul, dans son coin, la toute première variante purement électrique de son véhicule à succès, le pick-up F-150 : un véhicule qui entrera partiellement en concurrence avec le Rivian R1T, attendu de longue date, et dont la production vient de démarrer à faible cadence. “Depuis 2019 et notre premier investissement dans Rivian”, confie le patron de Ford Jim Farley, “nous avons gagné en assurance et nous pensons être capables de nous imposer sur le marché de l’électrique par nos propres moyens.”

Hors des États-Unis, Ford préfère s’appuyer sur le Groupe Volkswagen pour développer ses voitures électriques

En effet et malgré les ralentissements impo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles