La bourse ferme dans 4 h 1 min
  • CAC 40

    6 315,64
    +28,57 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 038,20
    +5,21 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 784,90
    +4,70 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    47 328,64
    +1 466,98 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 292,62
    -99,09 (-7,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,06
    -0,07 (-0,11 %)
     
  • DAX

    15 456,44
    -3,31 (-0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,93
    +18,40 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    +0,0068 (+0,49 %)
     

Ford Puma 1,0 DCT: la boîte auto civilise le petit félin, anti-Renault Captur

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Ce charmant mini-SUV avait deux gros défauts: une mécanique très rugueuse et un inconfort flagrant. Avec une nouvelle boîte automatique douce et réactive, le comportement devient plus plaisant. Des pneus moins sportifs en version de base Titanium civilisent les suspensions, réglées plus souplement. Ainsi gréé, le petit félin de Ford séduit.

Le félin l’attendait! Le petit SUV aux lignes sensuelles avait en effet un gros défaut: ses moteurs trois cylindres rétifs. Les à-coups à bas régime rendaient la conduite urbaine dans les embouteillages heurtée et déplaisante. Le tout aggravé par un embrayage brutal. Dommage, car le Puma alignait par ailleurs de réelles qualités. Pour civiliser le manque de répondant de ces mécaniques à faible cylindrée, une seule solution: la boîte automatique, qui lisse le comportement et gomme les soubresauts. A condition, évidemment, qu’elle soit bien gérée. Or, c’est le cas ici. Ouf. Cette transmission DCT 7 fait même merveille.

La conduite en devient beaucoup plus fluide et civilisée. Cette boîte a par ailleurs le bon goût de ne pas obérer la vivacité reconnue des moteurs à régime moyen. La réactivité étonnante permet même une certaine sportivité. Ca accélère fort, du moins en mode Sport! La mécanique peine évidemment sur grande route et autoroute. La cylindrée limitée ne peut faire des miracles. Mais le Puma ainsi gréé se montre suffisamment polyvalent et les grands trajets ne lui feront pas peur. A noter que ce 125 chevaux, le seul à recevoir cette boîte indispensable, n’est pas très éloigné en prestations du… 155. Les consommations restent dans la moyenne, pour une voiture à moteur essence: 7,6 litres aux cents sur un parcours mixte de 300 kilomètres.

Pas de mode manuel

Parfait? Pas tout à fait quand même. On déplorera un reste de rugosité et le bruit envahissant à l’accélération, dans des fréquences aiguës de machine à laver. Mais, surtout, on critiquera l’absence de toute possibilité de passer les vitesses manuellement. Certes, le mode Sport rend la voiture prompte à tomber un ou deux rapports. Mais, dans un enchaînement de virages, on aimerait anticiper plus et mieux. Il existe un mode L. Celui-ci est cependant à réserver aux descentes de cols à petite vitesse. L’absence étrange de tout mode manuel ne remet pas heureusement en cause un bilan moteur-boîte globalement s[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi