La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 836,31
    -174,81 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Ford : il n'y aura pas de voiture autonome

SP/Ford

La voiture autonome est-elle encore le prochain eldorado de l'automobile ? Pas si sûr depuis que Ford, qui s'était associé en 2019 à Volkswagen pour développer des voitures sans conducteurs, a décidé de ne plus investir dans leur co-entreprise, Argo AI, a expliqué TechCrunch, mercredi 26 octobre, avant que l'information ne soit confirmée dans un rapport sur les résultats du troisième trimestre du constructeur américain. Les deux rivales avaient investi près de deux milliards dans l'entreprise : la note est donc plus que salée pour Ford qui enregistre près de 827 millions de dollars de perte nette.

Les deux géants auraient été déçus par les dernières avancées de la filiale. Ils auraient préféré se réorienter vers le développement de systèmes avancés d'aide à la conduite, en mettant de côté la technologie des véhicules autonomes. La voiture autonome n'est en effet pas prête d'être une réalité, les projets de conduite par l'intelligence artificielle se heurtant à de nombreuses difficultés réglementaires, pratiques et techniques. Argo n'aurait pas non plus réussi à attirer de nouveaux investisseurs, précisent nos confrères.

Le PDG de Ford, Jim Farley, aurait suggéré que l'entreprise pourrait acheter des technologies de conduite autonome dans le futur, au lieu d'essayer de les développer en interne. "Les véhicules rentables et entièrement autonomes sont encore loin et nous ne devrons pas nécessairement créer cette technologie nous-mêmes", a expliqué le chef d'entreprise, cité par TechCrunch. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Russie pèse sur le bénéfice de Volkswagen
ZFE : pourquoi vous ne serez pas verbalisé avant 2024
Le constructeur Ford met fin à l'aventure de la Fiesta
Avec cette voiture volante, vous pourrez décoller pour éviter les embouteillages
Les jolis bénéfices de Mercedes-Benz au troisième trimestre