La bourse ferme dans 2 h 1 min
  • CAC 40

    6 734,74
    +10,93 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 129,34
    +11,39 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1898
    +0,0030 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 834,30
    +20,20 (+1,11 %)
     
  • BTC-EUR

    32 792,71
    +232,05 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,40
    +13,96 (+1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,74
    -1,82 (-2,58 %)
     
  • DAX

    15 614,88
    +59,80 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 113,51
    +7,79 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3949
    +0,0034 (+0,24 %)
     

Ford Fiesta 125 DCT: Vive et sympa face aux 208 et Clio

·2 min de lecture

En 1976, c’était la surprise. Un Ovni dans l’univers du géant américain qui vendait jusque là des voitures archi-conventionnelles. La Fiesta à trois portes se démarquait alors des Ford Escort, Taunus, Capri, Granada, par sa petite taille mais surtout sa traction avant ! Produite en Espagne, elle déboulait dans l’univers des Renault 5, Fiat 127, Peugeot 104. 41 ans après, Ford présentait la septième génération de sa voiture à succès - en comptant les modèles de 1983 et 1995 qui étaient de simples restylages. Avec près de 20 millions d'exemplaires cumulés, la Fiesta est désormais solidement installée dans le paysage automobile européen.

Pour la maintenir à la page, Ford greffe aujourd’hui à son best-seller une inédite boîte à double embrayage et sept rapports. Celle-ci remplace l’ancienne transmission automatique à six vitesses, agréable mais consommant trop. Uniquement disponible avec le 1,0 litre Ecoboost de 125 chevaux, celle-ci s’adapte étrangement à l’ancienne déclinaison de ce moteur. Alors que la boîte manuelle se conjugue désormais avec sa version hybridée (48 volts) !

Une transmission très plaisante

Conçue par le spécialiste allemand Getrag, cette transmission DCT-7 se révèle idéale en ville. Le moteur pétulant fait preuve d’une étonnante vivacité. Et la boîte réagit rapidement, sans temps mort, ni à-coups. On a d’ailleurs l’impression de piloter une petite sportive. Cette transmission est d’autant plus à conseiller qu’elle lisse le manque de rondeur à bas régime, voir les creux, typiques de ces micromécaniques tri-cylindres généralement rugueuses.

Les 125 chevaux répondent présents. En prestations comme en… bruit d’ailleurs. Car ce trois cylindres est sonore. Il l'est même plus que naguère pour des raisons techniques depuis le passage aux dernières normes d'anti-pollution. Et le timbre de ses vocalises, un peu aigu, n’est pas plaisant aux tympans. Un mode Sport assure plus de dynamisme sur route. Au prix de davantage de bruit, ce mode favorisant des régi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles