Marchés français ouverture 4 h 11 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 926,03
    +61,71 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 599,49
    -498,80 (-1,71 %)
     
  • BTC-EUR

    42 450,45
    +400,38 (+0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 021,11
    +77,93 (+8,26 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Des forces de l'ordre en renfort en Essonne : "De la poudre aux yeux", pour un syndicaliste d'Alliance Police Nationale

franceinfo
·1 min de lecture

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé l'envoi dès mardi 23 février au soir de renforts en forces de l'ordre dans les deux villes de l'Essonne où deux adolescents sont morts après des rixes entre bandes de jeunes. Selon le ministère, 60 gendarmes devaient être envoyés à Saint-Chéron et 30 policiers à Boussy-Saint-Antoine.

"C'est de la poudre aux yeux", a réagi sur franceinfo Grégory Goupil, secrétaire national adjoint Ile-de-France du syndicat Alliance Police Nationale. Il réclame des moyens humains "de manière pérenne".

Pour Grégory Goupil, ces effectifs "vont être en renfort, des CRS, des compagnies de gendarmes qui vont être envoyées sur le secteur pendant une semaine". "Et après ?", s'interroge le policier. "Dans une semaine, c'est terminé parce qu'on a envoyé 100 gendarmes aux policiers sur ce secteur-là ?"

Le syndicat Alliance "demande 200 renforts d'effectifs depuis des années". Grégory Goupil souligne que "sur le secteur de Boussy-Saint-Antoine", il y a "un fonctionnaire de police pour 825 habitants" quand sur le secteur "d'Evry et Corbeil, on a un policier pour 453 habitants. Vous voulez qu'on fasse quoi ? La réalité est là". Face à ces chiffres, le syndicaliste réclame pour la police "des moyens humains" pour être "en patrouille sur le secteur" pour faire "un maximum de prévention. Parce qu'aujourd'hui, quand on arrive, c'est trop tard".

Besoin de plus de monde sur le terrain

Le préfet de l'Essonne a indiqué vouloir mettre en place des "boucles de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi