La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 286,29
    +1 555,91 (+3,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Dans la forêt de Villefermoy, 59 chênes au départ pour Notre-Dame

·2 min de lecture

REPORTAGE VIDEO - Deux ans après l'incendie de Notre-Dame de Paris, Challenges consacre une série d'articles à la reconstruction de la cathédrale. Rendez-vous dans la forêt de Villefermoy, en Seine-et-Marne, où 59 chênes centenaires ont été abattus pour la restauration de la flèche de Viollet-le-Duc.

À quelques kilomètres de Paris, dans la forêt domaniale de Villefermoy, Renaud Trangosi et son équipe s’attellent au cubage de troncs. “On mesure son volume, son diamètre au pied, sa longueur puis on note l’état du chêne pour évaluer la qualité du bois”, nous explique le technicien forestier de l'Office national des forêts (ONF), avant de marteler une plaquette dont le numéro permettra de tracer l'arbre jusqu'à sa transformation.

Dans cette forêt connue depuis Charlemagne, cinquante-neuf chênes centenaires ont été abattus mi-mars, juste avant la montée de sève qui aurait pu altérer la qualité du bois. L’objectif à terme : rejoindre le chantier de et participer à la reconstruction de la flèche de Viollet-le-Duc. Au total, 1.200 chênes seront nécessaires pour cette rénovation. “Depuis le 15 janvier, l’ONF a identifié les 600 arbres venant d’une trentaine de forêts publiques qui seront utilisés pour la cathédrale, l’autre moitié sera récoltée dans 150 forêts privées”, précise Aymeric Albert, chef du département commercial bois de l'office, qui rappelle que tous les bois, mais aussi les prestations (transporteurs, scieurs, bûcherons) ont été offerts par les entreprises de la filière.

Une fois enregistrées, les grumes vont être déposées quelques semaines le long des routes forestières et rejoindront ensuite les scieries partenaires. D'avril à septembre, les bois seront sciés avant que les premières pièces soient ensuite soumises à la validation des maîtres-charpentiers, .

Lire aussi

Destiné à la coupe

Notre-Dame ou non, la récolte de ces 600 chênes était actée pour 2021, précise-t-il. "Pour sélectionner les arbres, nous avons parcouru les inventaires des chênes qui devaient être abattus cette année. Et, avec , nous avons cherché ceux qui pouvaient correspondre au cahier des charges très précis du projet. Tout cela a été fait dans le cadre de notre gestion courante et notre activité normale de forestier. Aucun arbre n'a été sacrifié spécifiquement pour Notre-Dame". Selo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi