La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1953
    +0,0036 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 693,72
    +1 990,54 (+3,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,38
    +54,39 (+4,20 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Le footballeur Kingsley Coman mis à l’amende par le Bayern pour une étonnante raison

·1 min de lecture

C'est une surprenante amende que vient de recevoir l'international français Kingsley Coman. D'après le quotidien allemand Bild, son club, le Bayern Munich, vient de l'épingler pour avoir manqué à l'une de ses obligations contractuelles en matière de voiture. En effet, l'attaquant tricolore s'est rendu à l'entraînement avec sa Mercedes. Problème : les joueurs de l'équipe bavaroise ne sont autorisés à entrer sur le parking qu'au volant d'une Audi, actionnaire minoritaire et sponsor officiel du club, ou d'un modèle du groupe Volkswagen, dont Audi est une filiale.

Les agents de sécurité du club, présents sur le parking n'ont pas manqué de le rappeler à l'ordre, en lui demandant de rebrousser chemin et d'aller se garer en dehors des infrastructures du Bayern Munich. Kingsley Coman a donc stationné son véhicule dans une rue adjacente avant de regagner le complexe munichois à pied.

>> A lire aussi - Matchs de foot en streaming : ce que va changer la nouvelle loi anti-piratage

Même s'il a présenté des excuses à ses dirigeants, pour cette infraction, Kingsley Coman devrait recevoir une amende très salée de 50.000 euros. "Je tiens à m’excuser auprès du club et d’Audi pour être venu m’entraîner dans ma voiture personnelle", a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien allemand.

>> A lire aussi - La sécurité des résidences des joueurs du PSG renforcée après deux violents home-jacking

D'autant que le footballeur français n'en est pas à son coup d'essai. En avril 2020, il avait déjà écopé de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le courtier eToro va débarquer en Bourse à Wall Street
La Russie lance un ultimatum à Twitter
Le patron d'AstraZeneca "est sur la sellette et il le sait parfaitement", selon Agnès Pannier-Runacher
Ski : la note de l’arrêt des remontées mécaniques est salée et "le pire est à venir"
"Mauvaise idée de confier Suez à des Américains", avertit Paprec, qui prédit “une catastrophe pour la France”