Marchés français ouverture 7 h 28 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 872,51
    -439,01 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Football : la valeur des clubs s'effondre, les Français tirent leur épingle du jeu

·1 min de lecture

Au lendemain de la finale de Ligue des Champions qui opposait deux équipes anglaises parmi les plus fortunées d'Europe, Forbes et KMPG ont dévoilé leurs estimations des valeurs marchandes des plus grands clubs européens. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la crise du Covid-19 a fortement impacté, non seulement les finances de ces clubs, mais également le prix qu'un investisseur est censé débourser pour se l'offrir. L'Equipe qui relaie les résultats combinés du magazine américain et du cabinet d'audit anglo-néerlandais, explique que les deux tombent finalement globalement d'accord. Si Forbes se base sur les 20 meilleurs clubs et KPMG sur 32, tous deux notent que leur valeur a augmenté entre 27% et 30% en cinq ans, mais que sur l'année 2020, du fait de la crise, leur valeur a chuté de 15% (on passe de 39,7 à 33,6 milliards d'euros).

A ce petit jeu-là, ce sont toujours deux clubs espagnols qui caracolent en tête à savoir le Real Madrid et le FC Barcelone. Pour KPMG, le club madrilène conserve la tête, valorisé à 2.909 milliards d'euros, devant Barcelone (2.869 milliards d'euros), mais pour Forbes, Barcelone prend la tête pour la première fois devant son rival. Surtout, il est à noter que le trio de tête (Manchester United les accompagnant) passe sous la barre des 3 milliards d'euros. Ces trois clubs étaient tous au-dessus l'année dernière. La plus grosse inflexion à mettre au crédit du club mancunien qui perd 681 millions d'euros (-20%) alors que le Real perd 570 millions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

15.000 euros un Paris-Nice : boom des vols d'affaires en plein Covid
Mis à pied par La Redoute pour avoir mangé une clémentine, il obtient gain de cause
L'objectif ambitieux de la SNCF pour les dix années à venir
Seize ans plus tard, la date de réouverture de La Samaritaine est connue
Pourquoi Believe, success story française de la musique, débarque en Bourse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles