La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 117,95
    -107,66 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    0,9784
    -0,0036 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 677,10
    +8,50 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    20 075,72
    +309,06 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    448,53
    +5,10 (+1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,63
    -0,60 (-0,74 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 772,49
    +34,99 (+0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 639,92
    -0,55 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1116
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Football : le milliardaire Jim Ratcliffe intéressé pour racheter le club de Manchester United

Le milliardaire britannique Jim Ratcliffe est "certainement un acheteur potentiel" de Manchester United si le club de football anglais est à vendre, a déclaré mercredi 17 août un porte-parole du propriétaire du groupe d'énergie Ineos. D'après des informations de presse, la famille américaine Glazer, qui contrôle le club depuis 2005, envisagerait de vendre une part minoritaire du capital du club de Premier League, actuellement 20e et dernier du classement après deux journées. Cité par le quotidien The Times, le porte-parole d'Ineos indique que Jim Ratcliffe, souvent présenté comme l'homme le plus riche de Grande-Bretagne, est prêt à acheter une part minoritaire, "si cela s'avère possible", afin de préparer, "à long terme", une prise de contrôle totale à Old Trafford.

Cette déclaration intervient au soir d'une journée marquée par l'intrusion intempestive, via son compte Twitter, du milliardaire Elon Musk dans ce dossier. Le patron de Tesla et de SpaceX a laissé entendre dans un premier temps qu'il allait racheter Manchester United. Avant de préciser, quelques heures plus tard : "Non, c'est une blague (…). Je n'ai prévu d'acheter aucun club de sport."

La famille Glazer a investi en 2005 dans le club anglais mais a souvent été critiquée depuis, ou accusée de s'en servir comme vache à lait au lieu d'investir dans des joueurs ou la rénovation du stade d'Old Trafford. Elle a soutenu le projet mort-né de Super Ligue européenne fermée, en avril dernier. Manchester United n'a plus remporté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix : l'option qui pourrait disparaître si vous optez pour son futur abonnement à prix réduit
Turquie : la banque centrale sabre le taux d'intérêt malgré l'inflation, la livre plonge
Rock-en-Seine : dans les coulisses de la préparation du festival
Le pétrole sur le fil du rasoir, l’Iran pourrait faire son retour : le conseil Bourse
Vous pourrez bientôt profiter d'une connexion Internet haut débit… sur le Kilimandjaro